• Bienvenue à tous les lecteurs !

    Bienvenue à tous les lecteurs !

  • Visites

  • Catégories

  • Agenda

    octobre 2017
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Que vous soyez lecteur ou auteur, ce site est fait pour vous

    Vous trouverez des articles sur mes lectures, mais aussi de nombreuses chroniques, des hebdos, des photos de ma bibliothèque et mes piles à lire. Je cherche à promouvoir les jeunes écrivains en devenir mais aussi à débattre sur les best-sellers...
    J'ai écrit deux romans, n'hésitez pas à aller faire un tour sur le site Edilivres
    http://www.edilivre.com/une-question-de-confiance.html#.VYMjWka85Ec
    http://www.edilivre.com/l-enquete-espagnole.html#.VYMjeUa85Ec
    Je me ferai un plaisir de vous dédicacer ces petits livres!

  • Pages

  • Fils RSS

  • Instagram

    Suivez-nous

Les Nymphéas Noirs de Michel Bussi : mon avis très positif

Posté par bouquinsprlefun le 24 août 2017

Les Nymphéas Noirs de Michel Bussi

 

Un homme est découvert dans un petit cours d’eau, la tête dans l’eau, un matin très tôt. C’était un ophtalmo de Paris. Il a été tué trois fois, d’après le mode opératoire “apparent”. De trois manières différentes. Et laissé là à la vue de tous, un lieu de passage très fréquenté l’été : le lieu de Giverny où Monet, ce peintre impressionniste si réputé, venait jadis peindre ses toiles.

Le lieu de cette macabre découverte est donc un cadre hors normes, du point de vue géographique, historique et artistique.

 

A mon avis …

Chaque lecteur sera amené à faire un voyage. Un voyage dans toutes ses dimensions. Un peu comme un pèlerinage, comme dans une série télé, “Plus belle la vie” ^^ dans laquelle les voisins se méfient les uns des autres, la tension est palpable, le mystère, la menace d’un corbeau arrive, tout ça tout ça.

Aller à Giverny, apparemment, c’est un peu comme voir le Mont Saint Michel, les gorges du Verdon, les grottes de Lascault, les catacombes…. C’est réconcilier les gens qui détestent la peintures ou les enfants totalement réfractaires, désintéressés par l’histoire et les monuments que l’on visite les dimanches matins pluvieux. Il y a un peu une ambiance d’antan, avec les paysages, les personnages qui semblent sortis d’un Marcel Pagnol, par exemple. Cela fait “ambiance petit village”, mais village très fréquenté, très touristique, donc les pistes pour les enquêteurs affectés à ce crime sont vraiment variées. La pelote de laine est difficile à dénouer, et franchement, le jeu en vaut la chandelle.

 

Honnêtement, Giverny ne me disait rien, je déteste la peinture, ou plutôt, je n’y connais rien. Hormis les quelques musées que je connais, je ne m’intéresse absolument pas à Monet. Monet, je lui connaissais un ou deux tableaux, et encore. Cité par Kate Winslet dans Titanic avant la scène si sulfureuse où elle se déshabille. Et Giverny, franchement, ce ne serait pas mon lieu de villégiature si j’avais le temps d’y faire une halte l’année prochaine.

Mais j’ai vraiment apprécié cette histoire.

 

Au départ, j’avais acheté ce livre dans une gare, comme je le fais souvent en rentrant, je craque. J’avais commencé à lire dans le train, puis je me suis totalement désintéressée de ce livre. Certains sur le net détestent, d’autres adorent, j’ai vraiment abandonné. Je pense que mon livre était en sommeil depuis au moins un an et demi. Et puis je l’ai réouvert, et je suis très contente.

On passe du point de vue d’enfants de 10 ans à un point de vue de témoins trentenaires, et à une vieille dame, celle qui espionne un peu tout le monde de sa fenêtre. Et bien sûr il y a les flics. J’ai tellement aimé ce mélange. J’ai tellement aimé les faiblesses des deux flics, par exemple celui qui craque sur un témoin. Cela rend le livre un peu bucolique, romantique, c’est charmant. Le côté “experts d’art” n’est pas trop présent, c’est très agréable. Et enfin, je pourrais faire un parallèle avec “Un appartement à Paris” de Guillaume Musso (je sais qu’il est plus récent), où la clé réside aussi dans l’art, (lisez-le très vite il est bien aussi).

Michel Bussi est décidément un auteur incontournable de ces dernières années, j’apprécie beaucoup.

Dans ce Nymphéas je me suis bien moins ennuyée que dans d’autres Bussi, par exemple Un avion sans elle qui est long à démarrer. Le prochain sur ma liste est sans doute le violet. Oui, ma mémoire me joue des tours…

 

Pour conclure, ce livre vous envoûte, vous emporte, vous empoisonne, vous vous y ATTACHEZ rapidement (comme à Christophe Maé). Il est à la fois énervant, mystérieux, sombre et multicolore, il est incroyable. La fin est tellement exaltante, impressionante, évidente ! A vous de jouer !

  

Publié dans Chroniques diverses, Romances, Romans, Romans policiers, Thriller | Pas de Commentaire »

Did I mention I love you ? Chronique de lecture par Bouquinsprlefun

Posté par bouquinsprlefun le 9 avril 2016

D.I.M.I.L.Y  Did I Mention I Love You ? d’Estelle Maskame

CE LIVRE FAIT PARTIE DU CONCOURS EXCEPTIONNEL 20 000 VISITES. POUR TENTER DE LE GAGNER EN VERSION PAPIER, FAITES UN COMM CI-DESSOUS ET RDV SUR MA PAGE EN CLIQUANT DANS L’ONGLET CONCOURS 20000

Publié en Janvier 2016 en France chez Pocket Jeunesse

410 pages, 16,90 euros

Romance – Littérature jeunesse

 d.i.m.i.l.y,-tome-1---did-i-mention-i-love-you---702793-250-400

Alors voilà, c’est un livre que je n’aurais jamais lu, jamais ouvert, jamais acheté,

sauf que : on me l’a offert ;) Le titre est assez sympa, à ne pas offrir à tout le

monde bien sûr. Éviter de l’offrir à sa vieille tante malade ou son prof de S.V.T. ça

ferait tâche. Moi, le message me va très, très bien… Ça change des cadeaux

« thriller » avec les mots « sang, angoisse, chaos, fantôme, ou séquestrée » dans le

titre ^^. On voit les gens qui suivent, qui connaissent bien ce que je lis

d’habitude! Ah j’oublie de vous parler de ma Juju qui m’offre quasiment toutes les

semaines des magasines dont elle seule a le secret. Des fois que j’oublierai que

Cyril Lignac est avec Sophie Marceau, que j’oublierai que pour info, les régimes

en vogue en ce moment sont à l’avocat et au poivron ou aux noix de macadamia

et poudre de perlimpinpin. (Oui, j’ai utilisé le correcteur d’orthographe, et c’est

rare. Alors perlimpinpin s’écrit ainsi. Sûre).

 

 

 

Et le livre dans tout ça ?

Eden est une jeune fille qui vit à Portland avec sa mère

et qui va devoir passer l’été chez son père qu’elle ne connait pas beaucoup.

Divorcés depuis longtemps, elle ne l’a pas revu depuis 3 ans.


Elle va devoir prendre sur elle pour partir dans sa nouvelle famille recomposée.

Arrivée sur place, Eden comprend que son père a réussi financièrement. Une

belle maison et une belle chambre attendent la jeune fille, mais aussi une

nouvelle famille avec trois garçons. Mais le portrait de famille parfaite s’arrête

là. Car le plus âgé des trois garçons semble être violent, désagréable, et surtout

torturé. La curiosité d’Eden par rapport à ses secrets, aux raisons de ces

problèmes relationnels dans la famille, va grandir au fur et à mesure de

l’avancée de ses vacances.

 

Mon avis : Une assez bonne impression pour ce premier Tome (Il en sort un en mai et un autre encore en novembre en France). La couverture attire l’oeil ainsi que la petite phrase bien sûr, quelle ado de 15 ans ne tomberait pas dans le panneau ? Et pour moi ? Alors j’ai aimé l’histoire et les personnages pour leur excentricité, leur caractère, et pour le côté Hollywood Chewing-gum. J’ai apprécié la lecture pour sa légèreté, c’est vite lu, c’est frais, beaucoup de dialogues (sauf que j’ai eu un souci avec l’énonciation, la manière d’écrire : passer par le dialogue et brutalement retomber dans les pensées d’Eden, sans ponctuation!! Serait-ce un choix de la traduction, oui peut-être…) Autres points plutôt négatifs : on s’ennuie quand même, un peu bateau, peu d’action. Je trouve ça dommage. D’autre part, si vous avez lu After, c’est un peu plus « bébé », donc « jeunesse ». Vieilles de 28 ans 3/4 comme moi : ben vraiment vraiment trop « jeunesse ». Par contre, les vieilles comme moi se souviendront de Beverly Hills, Sunset Beach ou encore Melrose Place : on y est totalement mais en version « J’ai 16 ans et je sais tout mieux que personne ». Donc, on a Eden qui se prend pour une petite chef et qui se mêle des affaires des autres tout en tombant amoureuse. Bon, voilà quoi ! Tant pis pour nous les vieilles. Fallait naître il y a 15 ans pour apprécier ce livre à sa juste valeur. 

 

 

Publié dans Chroniques diverses, Romances | Pas de Commentaire »

Tous nos jours parfaits de Jennifer Niven : Chronique by Bouquinsprlefun

Posté par bouquinsprlefun le 25 février 2016

Tous nos jours parfaits

All the bright places

Tous nos jours parfaits de Jennifer Nivencouv55487851

Théophile et Violet

Théophile, alias Finch, a failli se jeter du haut du clocher de son

lycée. Il a failli mettre fin à ses jours. Un père violent qui a

abandonné la famille est peut-être à l’origine du problème… Il a

encore deux sœurs, Kate et Decca, et une mère un peu absente

même quand elle est présente. Crise de la quarantaine, agent

immobilier célibataire, amoureuse de son ex, mais qui fait bonne

figure. Son père a refait sa vie après avoir été joueur de hockey

professionnel.

Théophile semble chercher la bagarre et a à la fois une bonne et

une mauvaise réputation. On le trouve généralement bizarre. Un peu rebelle. Il s’endort parfois

soudainement et manque l’école.

Ce qui l’a empêché de sauter ? Quelqu’un. Violet. Une fille du lycée qu’il connaissait de vue. Pourtant, selon

Théophile, eh bienTous nos jours parfaits de Jennifer Niven : Chronique by Bouquinsprlefun dans Romances arrow-10x10 il n’a pas sauté parce que c’était « trop dégueu, trop voyant, trop de monde ».

 

Violet a rêvé qu’elle fondait. Qu’elle disparaissait. Suivie par une psy depuis de nombreuses séances, elle

semble déstabilisée suite à la mort d’une proche, sa sœur aînée Eleanor. Il semble qu’elle ait été impliquée

dans l’accident qui a causé ce décès. Elle est tout simplement une « survivante ».

Ce qui l’a empêchée de sauter ? Quelqu’un. Finch.

Finch va se donner la mission de savoir si Violet va bien. En protecteur, en ami, en sauveur,… il doit savoir

pourquoi elle allait mal ce soir-là, coûte que coûte. Il se sent responsable. Et puis, il décide de rester

éveillé. Pour voir si ça peut tuer. Car il a entendu qu’une fois, un type était mort, tenant absolument à voir

tous les matchs de la coupe d’Europe de foot.

Le lycée, c’est le lycée. Pas le choix, il faut y aller, et supporter les autres élèves… Jusqu’aux examens.

Même en se sentant totalement différents. Et puis il y a ce projet de géographie, qu’il va falloir faire à deux.

 Bon danseur, Finch court très vite, se prend pour un gars des années 80, joue de la guitare. Elle est

blogueuse, écrivain, triste, apeurée de rentrer dans une voiture…

Différents thèmes abordés à partir du livre :

Ceux qui restent après le suicide d’un proche : comment continuerarrow-10x10 dans Romans ? Sans se sentir coupable de respirer,

rire, profiter de la vie?

Réflexion sur l’adolescence à risques très intéressante

Style excellent : beaucoup d’humour, de citations littéraires, de pensées farfelues

Acceptation de la différence

Prise de risques, tests, limites

façon de se suicider

rapport à la mort

Avant de mourir, je veux … Et vous ? Y avez-vous déjà pensé ?


Mon verdict est donc positif malgré que je ne sois plus du tout tentée par la littérature jeunesse en ce

moment, (surtout le fantastique, je ne peux plus ! Soit parce que j’aborde bientôt la trentaine, soit parce

que j’en ai marre des meutes, de la lune, des dragons, des vampires, des superbes loups et autres !)

Donc je pense que ce roman est à lire, il est frais, assez haletant et assez divertissant, on s’aventure

vraiment quelque part, c’est dépaysant, cela vous transporte.

 

 

 

 

 

 

Publié dans Romances, Romans | Pas de Commentaire »

J’espère être de retour au printemps de Marie-Pierre Garnier, chronique de lecture

Posté par bouquinsprlefun le 18 février 2016

J’espère être de retour au printemps de Marie-Pierre Garnier

 J'espère être de retour au printemps de Marie-Pierrre Garnier

Je remercie de tout cœur l’auteure pour ce cadeauJ'espère être de retour au printemps de Marie-Pierre Garnier, chronique de lecture dans Chroniques diverses arrow-10x10 !

Présent

Daniel est un écrivain à succès. Très apprécié par les femmes, il en profite, mais recherche une reconnaissance parmi ses pairs. Cela fait 20 ans qu’il écrit sans réellement construire sa vie avec quelqu’un.

Habitant un appartement à Vienne, sous les combles, Daniel a une vie un peu fade. Il fait de la musculation, il sait comment séduire. Il a peu d’efforts à faire pour attirer les jolies femmes. Il peut même choisir les plus intelligentes d’entre elles.

Terres brûlées,  Filles de l’est sont deux de ses romans. Mais ce dernier connaît une petite crise du côté des ventes.  Gary, l’agent de presse ayant participéarrow-10x10 dans Romances grandement à son succès, lui impose une petite tournée publicitaire en Allemagne de l’Est.

Daniel s’assagit. Trouve enfin quelqu’un et se fiance. Elle est Italienne et s’appelle Rafaela. Cette fois, c’est la bonne. Il le sait et il est enfin pleinement heureux.

Un an et demie plus tard, Raf et Dan fêtent leur première année de mariage à Venise. Plus amoureux que jamais, Daniel est métamorphosé.

Mais l’inspiration ne vient plus. Une période dans laquelle il s’épanouit dans la vie mais n’arrive plus à écrire.

Et puis, tout bascule dans la vie de Daniel.

Aucune reprise de travailarrow-10x10 dans Romans à la clé.

 

Passé

1983-1984. Italie. Une jeune fille écrit un journal à son bébé qui va naître.  C’est une fille. A vingt ans, Gabriela  est toute seule et va devoir élever sa fille tant bienarrow-10x10 que mal. Ancienne serveuse, elle n’a que ses parents pour l’aider. Le père est absent. Il vit à l’étranger… Elle retrouve un petit job dans une pâtisserie. Il lui faut avancer dans la vie. Mais le besoin de retrouver le père est plus fort que tout.

En Autriche, Gabriela va faire face à un mur.

 

Mes impressions à la fin de cette lecture

Beaucoup de recherche, une construction vraiment impeccable, un dépaysement et pourtant un fond assez grave. Je recommande vivement pour la qualité du style et de l’histoire.

Un roman très réussi, qui m’a vraiment fait voyager. Entre autres par le récit, la partie épistolaire que j’ai vraiment appréciée, et puis aussi grâce aux personnages et à la manière dont ils sont présentés petit à petit, de manière subtile et mystérieuse. Une histoire de famille, une aventure entre Italie et Allemagne, un voyagearrow-10x10 entre présent et passé…Si je peux me permettre, les fans de Victoria Hislop vont adorer cette histoire. Un côté assez sombre mais avec un fond très plaisant.

Petit bémol pour la façon dont un des personnages clés « mène l’enquête » car c’est un peu tombé là étrangement, et pas très progressivement pour le coup. J’aurais préféré une approche petit à petit que si rapidement, et peut-être un peu plus de matière, notamment dans le dernier tiers du livre, très intéressant mais trop court.

 

Publié dans Chroniques diverses, Romances, Romans | Pas de Commentaire »

L’Antichambre des Souvenirs d’Iman Eytayo : coup de coeur total

Posté par bouquinsprlefun le 17 février 2016

L’Antichambre des Souvenirs d’Iman Eyitayo

L'antichamnbre des souvenirs d'Iman Eytato

Dana a été diagnostiquée stérile il y a quatre ans. Cela a réellement bouleversé sa vie. Mais le sort en a

décidé autrement. Avec Alex, ils attendent un heureux événement, et elle ne l’apprend qu’au bout de trois

mois déjà. Le problème, c’est lorsque Dana essaie d’apprendre la nouvelle à son mari. Heureuse, elle ne

peut s’empêcher de le lui dire immédiatement après l’avoir appris. Mais c’est là une grave erreurL'Antichambre des Souvenirs d'Iman Eytayo : coup de coeur total  dans Aventure arrow-10x10. Sa vie

bascule et plus rien ne sera jamais plus comme avant. C’est le trou noir.

Dana tombe dans un espace de transition entre la vie et la mort. Telle est l’Antichambre des Souvenirs

selon Iman Eyitayo.

Son guide va lui faire redécouvrir sa vie, depuis sa plus tendre enfance. C’est la condition pour recouvrer

ses facultés et retrouver le monde des vivants. Elle part donc à travers les différentes périodes de sa vie.

Cela ne va pas être de tout repos. Le guide va-t-il vraiment tenir sa promesse ? Que va-t-elle découvrir en

remontant le fil de sa vie ? Est-elle prêtearrow-10x10 L'antichambre des Souvenirs dans Chroniques diverses à de tels bouleversements alors que ses proches ont tellement

besoin d’elle dans le présent ?

 

Un roman fabuleux, qui mêle la romance, le récit de vie et une partie un peu plus mystérieuse,

fantastique. Un petit bijou plein de finesse, de couleurs, d’odeurs, d’images, très réussi.

On plonge dans les méandres de la mémoire, c’est une aventure riche d’enseignements, même si ce n’est

que le personnage de ce livre et non nous-mêmes. Bien que les parallèles sont vraiment facile à faire.

La jeune femme se souvient de moments-clés, de périodes de bonheur et de malheur, de rencontresarrow-10x10 dans Fantastique faites

au hasard de sa vie, de déclic, de sentiments éprouvés lors des grands moments de sa vie. On y apprend

beaucoup de choses qui peuvent expliquer son comportement, son caractère, ses relations sociales, son

regard par rapport à la maternité… On est rapidement emporté dans la spirale de ce récit vivant et

passionnant, poétique et réaliste, rouge, rose et gris, peint et raconté. Un style assez oralisé, comme si on

écoutait et qu’on ne lisait pas. Beaucoup de légèreté, malgré parfois un peu de longueur. De petits détails

très bien amenés, qui font toute la différence, qui font sourire, qui font rêver, un peu comme dans un

conte de fées. Des valeurs simples : amitié, amour, famille, épanouissement personnel… un réel intérêt,

un réel coup de cœur pour ce roman indescriptible, qu’il faut absolument lire !

Je remercie chaleureusement la talentueuse Iman qui m’a gentiment proposé cette lecture, et que je suis

sur youtube puisqu’elle est aussi une grande booktubeuse !

http://www.imaneyitayo.com/ouvrages/lantichambre-des-souvenirs-livre-1/

Publié dans Aventure, Chroniques diverses, Fantastique, Romances, Romans | 2 Commentaires »

La passagère de Yasmina Amar : chronique de lecture

Posté par bouquinsprlefun le 5 février 2016

La passagère de Yasmina Amar paru en 2015 chez Librinova

La passagère de Yasmina Amar

Catherine part en Inde. Elle est la passagère d’un avion et semble prendre un nouveau départ depuis son embarquement tout récent. On apprend qu’elle va y revoir Mélanie, son amie de lycée. Et qu’elle vient de mettre fin à son ancienne vie avec Philippe.

Mélanie est une française installée dans un grand immeuble, dans cette ville « tentaculaire » de New Delhi qu’elle a appris à connaître. Elle passe son temps… à ne rien faire.

Lorsque Catherine avoue ses malheurs et sa fuite soudaine, Mélanie, sympathique et enthousiaste, lui propose de visiter le Rajasthan pendant une semaine avec Sanjivan, leur guide.

 

Une excellente expérience de lecture. Une plume vraiment légère, très douce, cela se lit vraiment avec plaisir, on flotte un peu sur le livre, sur l’histoire, on le lit tellement facilement. On est assez vite porté par l’aventure de Catherine, ce n’est pas trop long, j’en aurais encore lu sur l’Inde mais l’équilibre est tout de même très intéressant. Les histoires des personnages  sont brèves et chacune a du sens, sans que l’on s’ennuie. On découvre l’Inde à travers un œil neuf, sans tomber dans le tragique. Un mélange de récit de voyage et de romance avec un peu d’épices et de couleurs qui nous manquent tant l’hiver.

 

http://www.amazon.fr/La-passag%C3%A8re-Yasmina-Amar-ebook/dp/B012NQ9GIA

 Très contente de recevoir un roman de cette qualité, zéro défaut, zéro coquille, cela vaut bien un grand : MERCI Yasmina ! Pour votre confiance et votre gentillesse. Et je ne dis pas du tout cela car l’un des personnages a un superbe prénom. Pas du tout. J’étais quand même objective quand je l’ai lu !

Publié dans Chroniques diverses, Romances, Romans | Pas de Commentaire »

Je t’ai rêvé de Francesca Zappia Chronique de lecture

Posté par bouquinsprlefun le 30 janvier 2016

Je t’ai rêvé de Francesca Zappia

 

Je t'ai rêvé de Zappia

La narratrice, Alexandra, une petite rousse aux idées un peu farfelues,  a été décrétée schizophrène et

paranoïaque durant son enfance.

« Je ne pouvais pas me payer le luxe de prendre la réalité pour acquise. Je ne peux pas dire que je

détestais tous ceux qui le faisaient puisque c’était le cas du monde entier. Je ne détestais personne. C’est

juste que je vivais dans mon monde. »

En grandissant, la jeune femme réussit à se faire passer plutôt pour une excentrique qu’une malade. Mais

elle se fait tout de même exclure de son lycée au bout de deux ans.  Après avoir passé un été à ruminer

dans le bar du frère de sa psy, ça y est, c’est la veille de sa rentrée en terminale. Au lycée d’East Shoal. Elle

raconte l’anecdote.

Alex fait la rencontre d’un jeune garçon de son âge, Miles et est totalement perdue dans son regard. Des

yeux bleus qu’elle ne veut jamais oublier. Ce garçon semble irréel. Et il lui rappelle quelqu’un qui a marqué

son enfance. Etrange. Et voilà, Miles se retrouve dans sa classe, au lycée. Et dans la plupart des cours que

suit Alex. D’ailleurs, Mme Dalton les obligera à constituer un binôme dès le début d’année. Vive la

terminale.

« Je ne le comprenais pas – il sortait tout droit d’un de mes délires, et pourtant il était bien là. Il était à

cheval sur la frontière entre mon monde et celui des autres, et ça ne me plaisait pas du tout. « 

  

Alex aime la photographie. Cela lui permet de faire la différence entre ses crises de paranoïa, de folie, et la

réalité. Alex a une vie bien remplie. Entre ses cours, ses devoirs, un travail d’intérêt général, des

rendez-vous chez sa psy et son job d’appoint, et ses médicaments aux effets incontrôlables, cette

adolescente va devoir assurer sur tous les plans. Surtout si elle veut décrocher une bourse pour la fac.

Miles a créé le club de soutien sportif récréatif. Apparemment, c’est monsieur Je-sais-tout. Major de

promo. Il passe son temps à taquiner, embêter Alex en classe. Et puis, il y a Tucker, aussi. Un collègue

serveur du bar. Déjà, cela fait deux personnes qu’elle connait au lycée. Il y a aussi les triplés blonds, une

équipe finalement sympathique.

Un jour, Miles invite Alex à une fête, histoire de détester ensemble des lycéens insupportables. Alex se

demande bien pourquoi c’est elle qu’il a choisie d’emmener. Mais les choses ne se passent pas comme

prévu, et l’état d’Alexandra va s’aggraver… Trouvera-t-elle enfin le bonheur dans la vie réelle?

 

Mon ressenti

Le fait qu’Alex soit si étrange, un peu folle sur les bords, fait que finalement on recule un peu et on est plus

observateur que narrateur à la lecture de ce roman. Cependant cela n’enlève en rien le plaisir de le lire. Il

est plutôt amusant, un peu comme dans Legardinier ou Gounelle à certaine moments. On passe un

moment assez divertissant. Le grain de folie est plaisant, et bien sûr on se prend au jeu, qu’on soit allé au

lycée ou non. On connaît tous quelqu’un de très différent des normes, quelqu’un qui met des vêtements

tricotés en laine toute vieillotte, quelqu’un qui a les cheveux rouges, roses, bleus ou encore quelqu’un qui

est constamment dans la lune, que l’on croit étrange, voire un peu dingue sur les bords. A la façon de Luna

Lovegood (Louphoka ou un truc du genre selon Hermione dans Harry Potter), de Jerry, (le Geek dans

Parker Lewis), ou encore de la nana totalement crazy au look quelque peu spécial dans Criminal Minds

(Esprits criminels). Mon modèle ! Et pourtant, ces personnes ont juste un regard différent sur la vie, sur le

regard des autres et sur leur propre personnalité. Pourquoi on n’oserait pas un peu de folie dans notre vie

quotidienne, plate et sans goût comme de la Cristalline ?

Certes, la plus grande partie du roman se joue au lycée. Qui n’a pas apprécié cette période ô combien

importante de la vie, avec les vœux d’orientations, les rencontres fortuites, les énormes coups de cœur

pour un ou une prof au look aussi irréel qu’improbable, ses nombreux bad boys dont on se moque au

départ parce qu’irréels, sortis d’un album de Renaud ou encore ses gymnases tous pourris où il faut bien

tenir le coup semaine après semaine jusqu’au bac ? Qui n’a pas connu un ou une élève qu’il a détesté, haï

au plus haut point puis aimé jour après jour jusqu’à en mourir de trouille en se retrouvant dans la même

classe qu’elle ou que lui ? Qui n’a pas eu la respiration coupée lorsque, le bac en poche, il savait qu’il ne la/

le reverrait plus jamais ? Qui ne se souvient pas de ces années d’insouciance et de perte totale de tous

moyens pour un oui ou pour un non ?

Bien que le personnage d’Alex ait assez honte de ses soucis, de sa maladie, de la gestion du contrôle des

hallucinations, on voit bien qu’elle est tout de même sociable, et qu’elle peut apparaître comme « normale ».

Qu’est-ce que la normalité, sinon le cadre, le moule dans lequel on vous enferme dès le plus jeune âge, le

système basique d’acceptation de l’autre comme un « pair », comme un « autre » que soi qui ressemble en

tous points à ses amis, ses collègues, ses voisins ou autres ?

Ce roman fait réfléchir, non seulement sur l’acceptation des différences, de maladies psychiatriques

comme de nombre d’autres différences et c’est ce qui me tient à cœur. Mais il fait aussi prendre du recul

sur les rêves, les objectifs que l’on se fixe, les gens que l’on croit réels, le destin… Une alchimie complexe

écrite avec vraiment beaucoup de style, du réconfort, de la souffrance, le tout mixé pour obtenir un

smoothie rafraîchissant et enivrant, qui sent bon les croissants chauds, la menthe, et le citron.

Un roman étrange, assez rocambolesque et qui fond sous la langue comme un petit bonbon au caramel

beurre salé. On ressent d’abord le grain de folie, le sucré-salé, le goût du risque et de l’aventure. Mais on

n’aime pas quand c’est terminé. On en redemande.

 

Publié dans Chroniques diverses, Romances, Romans | Pas de Commentaire »

Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman

Posté par bouquinsprlefun le 30 janvier 2016

 

Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman

51DvTM+x-YL._SX303_BO1,204,203,200_

 

C’est une histoire très originale et légère, l’histoire d’une vie banale qui va bientôt

devenir aussi intéressante et palpitante qu’un rêve totalement passionnant et exaltant.

C’est l’histoire d’une vie, d’un testament, de croyances au bonheur et au destin. 

C’est l’histoire d’une femme qui va tout mettre en œuvre pour trouver enfin sa voie,

trouver qui elle est vraiment.

Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman  dans Chroniques diverses je_ferai_de_meilleures_erreurs_demain_carton_dinvitation_13_33_cm-r13a74d2c59a34aab86a0fa3b2b15f1f8_zk9yv_324-300x300

 

Brett est une jeune femme qui a du chagrin. elle vient de perdre un parent. Il y a vingt

ans, sa mère avait retrouvé un brouillon au fond de sa corbeille, dans sa chambre, et

l’avait récupéré à son insu. Il s’agissait d’une liste de rêves, de choses à accomplir dans

sa vie. Brett décide de tout mettre en œuvre pour réussir ces vœux, en espérant que sa

mère soit fière d’elle. Pas facile de se lancer dans cette quête du bonheur comme elle

le pensait étant jeune. Même si elle a changé, Brett fait tout pour réussir, ou du moins,

tente des choses pour ne jamais avoir de regrets. Trouvera-t-elle enfin qui elle est

vraiment aujourd’hui ?

 

 

41AUegmVtHL._SL160_Une lecture qui fait voyager, qui donne envie de faire sa propre liste

d’objectifs et de la laisser dans une cachette pour voir dans cinq, dix ou

vingt ans si tout rêve peut se réaliser. Le lecteur appréciera pour la

fraicheur, le côté fleur bleue, les différentes lettres à lire et les différents

obstacles au bonheur de Brett. Un roman tendre, un peu rose bonbon et à la

fois avec du peps, du citron, de l’orange de par les notes d’humour, les

touches de gaieté et un cœur grenadine de par la recherche de celui qui sera

le bon, de par le caractère de Brett et les différents objectifs qu’elle essaie de remplir.

Un récit original, une très belle plume avec un style très intéressant et enrichissant.

On note des idées vraiment bien développées, on réfléchit beaucoup à notre propre

mode de vie et à ce qu’on a envie de réaliser avant notre mort, à notre bonheur

quotidien, notre situation et à ce qui aurait été possible si on avait fait d’autres choix.

Ce roman me fait penser à « Toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites » de Marc Lévy,

pour ceux qui connaissent. Certes, Brett fait tout pour accomplir certaines

« promesses », certaines idées jetées sur du papier vingt ans auparavant. Mais elle se

rend aussi et surtout actrice de sa vie, elle prend des risques et même si cela ne

fonctionne pas à tous les coups, elle finit par trouver qui elle est vraiment, par

retrouver la jeune fille qu’elle était jadis, celle qui aimait la vie et en profitait.

 

 Voici ma conclusion 

Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman

Publié dans Chroniques diverses, Romances, Romans | 2 Commentaires »

Entre mes mains le bonheur se faufile d’Agnès Martin-Lugand : chronique de lecture

Posté par bouquinsprlefun le 26 janvier 2016

Entre mes mains le bonheur se faufile d’Agnès Martin-Lugand

 

Entre mes mains le bonheur se faufile d'Agnès Martin-Lugand

Le grand rêve de notre héroïne du jour, Iris, était de faire de la couture et d’en vivre. Le sort en a décidé

autrement, elle a atterri dans une banque et ne s’y épanouit pas du tout. Jusqu’au jour où un repas de

famille révèle au grand jour ce qu’elle ignorait totalement; elle a été trahie et on ne rattrape pas des années

de vie comme cela.

C’est à partir de là que la vie de notre narratrice devient intéressante. Elle décide enfin de faire ce qu’elle

aime et part en formation afin de se mettre à son compte à l’arrivée, avec le soutien plus ou moins

enthousiaste de Pierre, son mari. C’est le début d’une belle aventure. Iris part pour six mois dans la

capitale et ne reviendra que les week-end.

Séparation d’avec Pierre, première journée catastrophique, Iris a bien du mal à se faire à sa nouvelle vie, à

son studio minuscule dans Paris… Mais ça, c’est au départ.

Une commande exceptionnelle est faite à Iris par sa patronne, Marthe. Elle lui ouvre la porte et la qualifie

de jeune créatrice et non plus de simple stagiaire.

 

Mon avis :

Une assez grande déception. On m’avait dit tant de bien de « Les gens heureux lisent et boivent du café »,

que je n’ai pas encore lu, alors je m’attendais à mieux pour ce roman un peu ennuyeux et surtout peu

crédible pour ma part. Le titre me plaisait énormément, c’est en partie pour cela que j’ai choisi de lire ce

livre ! Et parce qu’on en parle beaucoup sur la toile. Et même si j’ai fait abstraction du milieu (la couture ne

fait pas partie de mon vocabulaire), je n’ai pas été séduite.

 

Je trouve qu’il y a trop de dialogues par rapport à la part de narration. Les personnages ne sont pas très

attrayants, on ne ressent pas grand-chose à la lecture de leur passé. Le moment clé du livre, la révélation

d’un secret, m’a vraiment laissée perplexe. Car je n’y ai pas vraiment cru, j’ai trouvé le speech un peu niais,

bizarre, inopportun.

Peu de suspense, peu de dialogues intéressants, peu de passion aussi. Je m’attendais à apprendre

énormément de choses sur le milieu de la couture et du stylisme, notamment pendant la formation d’Iris

avec Philippe, personnage qui n’apparait presque pas. Ou alors sur le mannequinat, sur d’éventuelles

jalousies de la part d’autres couturières, etc. Je suis certaine que dans un an, je ne me souviendrai plus du

contenu de ce roman et c’est dommage. J’assume entièrement, évidemment. Il est difficile d’écrire et écrire

de bons livres après un succès, rien de moins évident. D’autre part c’est ma vision des choses et je respecte

entièrement l’auteure, je vous donne juste ma vision à un instant T et je ne me prends pas pour Madame

Critique. Je serai heureuse d’avoir d’autres avis pour comparer, peut-être seront-ils plus nuancés voire

tout autres. Si je cherche un peu, j’ai largement préféré « La liste de mes envies » et « Le diable s’habille en

Prada » dans le même genre de roman, et du coup il me fallait plus de peps, de caractère, de nuances en

fait. (Pas forcément des nuances de Grey). Ok je sors.

 

Pour conclure, un roman un peu terne malheureusement, et un dénouement décevant et un peu

inexplicable. Je n’ai pas accroché, pas été touchée ni par les personnages ni par les dialogues. Il me

manquait un aspect, soit de compétition, de disputes, une ambiance un peu « Lisa Plenske » dans une série

bien connue des Allemands, ou encore un quelque chose de plus humain pour que ça passe mieux. Cela me

rappelle un peu ma déception pour « Le mec de la tombe d’à côté », trop plat en fait.

Désolée pour les fans ! J’attends vos réponses avec plaisir.

Publié dans Romances, Romans | 4 Commentaires »

Avec ou sans toi de Mily Black : Chronique littéraire

Posté par bouquinsprlefun le 25 janvier 2016

Avec ou sans toi de Mily Black

 

Image de prévisualisation YouTube

Cette romance est plutôt légère et sympathique.

Zoé est une jeune femme qui vient d’obtenir son concours d’infirmière au début de l’été. Mais son premier

contrat ne commencera qu’en septembre. Elle cherche donc un job d’été.

C’est sous la contrainte financière qu’elle accepte un travail provisoire dans une maison, chez Joséphine,

en tant que dame de compagnie et cuisinière.

La maison est accueillante, mais Zoé n’a pas le cœur à rire. Elle a rencontré un homme, et a fui le soir de

leur rencontre, ne donnant pas suite. Elle le regrette amèrement.

Seulement, ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’elle va revoir le type en question, et dans peu de temps…

 

Avec ou sans toi de Mily Black

Une romance sans réelles surprises mais qui tient la route. La jeune femme hésite, se confie à ses amies, ne

sait pas si elle doit penser d’abord à elle ou à son travail. A lire l’été de préférence, car on a un cadre assez

frais et fruité. Un soupçon d’amertume, un peu de musique qui revient comme Fréro de la Vega, un peu

d’humour et de peps pour ce roman réussi dans l’ensemble. On passe un bon moment jusqu’à la fin, on ne

s’ennuie pas. Ceux qui aiment les romances aimeront celle-ci pour l’humour, le bal masqué (eh oui) et les

fragilités de chacun. Jalousie, trahisons, regrets, passé… bref il y a de bonnes vibes.  7/10 

Publié dans Chroniques diverses, Romances, Romans | Pas de Commentaire »

« Le coup du sort » de Laëtitia Celerien

Posté par bouquinsprlefun le 20 janvier 2016

Le coup du sort de Laëtitia Celerien

Je me suis volontairement plongée dans cette romance entre deux romans plus noirs (notamment

le thriller « La patience du diable » de Chattam) afin de faire une pause à la fois parce qu’il est agréable

de lire un livre totalement inconnu pour moi, mais aussi parce que celle qui l’a écrit est fort sympathique,

et surtout parce que les romances c’est plutôt vite lu, divertissant et ça change de mes habitudes.

 

 

Le coup du sort de Laetitia Celerien

Le coup du sort par Laetitia Célérien, c’est un roman sympathique qui se passe à Manhattan.

Déjà, je suis intéressée dès le début.

En plus, Katelyn est directrice dans une grande maison d’édition, alors bien sûr, là ça attire mon

attention ! Si un jour je peux arrêter de travailler (on peut rêver!) j’écris des bouquins, je reprends une

librairie ET je monte une maison d’édition ! Revenons à Katelyn. Presque 40 ans, droit dans ses bottes,

résidant dans un penthouse à quelques rues de son travailarrow-10x10 dans Romances, très perfectionniste et uniquement

préoccupée par son travail et le bonheur de sa fille de 17 ans, avec des problèmes de santé inquiétants.

Matthew est pompier et souffre d’un mal mystérieux depuis cinq ans. Il s’est réinstallé chez ses parents à

Detroit à cette époque-là de sa vie. Heureusement, la chance lui sourit, il est muté dans une caserne à

Manhattan et y cherche de la stabilité.

 

Un jour, c’est le choc de leur rencontrearrow-10x10 dans Romans .

Ils étaient au même endroit au même moment. Le destin les a réuni.

Les deux inconnus vont partager un court instant de leurs vies. Réussiront-ils à trouver le bonheur ?

Plus d’infos sur le livre

J’ai énormément apprécié ce roman à la fois léger et passionnant. Il est très bienarrow-10x10 écrit, une histoire qui

tient la route et plusieurs surprises jusqu’au bout. Je l’ai lu d’une traite, il vous fera passer un excellent

moment tant par le fond que par la forme. En effet, on s’identifie très rapidement à l’un ou l’autre des

personnages, avec une double énonciation très bien menée et accrocheuse. On est aussi curieux des

pensées, des doutes de chacun à plusieurs moments, et puis on aime énormément le cadre de vie,

le métier, les lieux de rencontresarrow-10x10 des personnages.

Il y a de l’espoir, de l’action, de l’humour et aussi

évidemment beaucoup de moments où l’auteure se livre à des pensées un peu plus profondes sur la vie,

la conception du bonheur et la recherche du bonheur. En prenant du recul après lecture, le lecteur peut

donc s’interroger sur ce qui rend heureux, ce qui le rend heureux personnellement et en quoi il peut

influer sur son propre destin. De très beaux mots dans ce roman aussi addictif que philosophique. Il y a

cette mise en abîme dans le sens où c’est un livre qui rend heureux tout en nous rendant dépendants.

On le ferme avec de l’espoir et comme dans un ascenseur émotif, on est triste de le quitter.

Publié dans Chroniques diverses, Romances, Romans | 4 Commentaires »

Une île de Tracey Garvis Graves

Posté par bouquinsprlefun le 4 janvier 2016

Une île

 

Une île de Tracy Garvis Graves

Anna est un professeur d’Anglais et a été chargée de donner des cours de rattrapage à un adolescent ayant

été malade. Elle accepte cette mission peu commune, avide de changement et de découvertes.

T.J. est un ado ayant envie de liberté, d’indépendance et … de conserver une santé clémente à la sortie

d’une longue convalescence.

Leurs deux chemins vont se croiser, suite à un effroyable accident. Le résultat est plus que catastrophique

et leur destin va inexorablement être le même.

Rescapés sur une île, ils vont devoir se contenter du peu de vivres et de matériel qu’ils auront à disposition.

Combien de temps vont-ils tenir ? Quand pourront-ils être secourus et quitter cette nature hostile,

inconfortable, effrayante ?

Mon avis

Un roman qui m’a plu dans l’ensemble, je le recommande à ceux qui aiment les histoires basées sur

Robinson Crusoé, « Seul au monde » de Tom Hanks ou encore les aventures, les émissions de TV réalité

comme celle de cet aventurier-animateur qui prend tous les risques pour survivre dans n’importe quelle

partie du globe avec un cameraman aussi fou que lui ! Il peut être comparé aussi évidemment à Into the

wild que j’ai particulièrement aimé, (le film est encore mieux selon moi), ou le film et le livre Wild (là c’est

une femme qui part seule mais rencontre tout de même un peu de monde dans les grands espaces

américains).

Une histoire assez folle sur fond très réaliste, un récit crédible, de l’humour, des moments où l’on a hâte de

savoir ce qui va sauver les deux personnages. J’ai adoré le fait de changer à chaque fois de narrateur

(alternance entre Anna et T.J.) et j’aurais bien aimé que les mêmes moments soient décrits à la fois par

l’un et par l’autre, comme Divergente raconté à la fois par Katniss et par Quatre, si vous voyez ce que je

veux dire. Mais le livre aurait été deux fois plus long bien sûr.

Une île se démarque parce qu’on ne s’ennuie pas une seconde. On a hâte de le finir, même si on a peur de

ce qui se passera ensuite, l’après. On a peur que l’un ou l’autre meure. On aime à la fois le contexte

idyllique et la dureté des conditions de survie sur l’île. On a peur de tous les risques pris pour se nourrir, se

protéger face aux éléments, etc.

Excellente vision de l’après, totalement crédible aussi. Du coup, on s’attache vraiment aux personnages, on

les trouve sympathiques et on aime les voir évoluer.

Publié dans Aventure, Romances, Romans | Pas de Commentaire »

123
 

Stephanie durieux |
La Ronde Des Mots |
Metaphysique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lasortie
| Famillerecompose
| Coincescheznous