• Bienvenue à tous les lecteurs !

    Bienvenue à tous les lecteurs !

  • Visites

  • Catégories

  • Agenda

    avril 2021
    L Ma Me J V S D
    « déc    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Que vous soyez lecteur ou auteur, ce site est fait pour vous

    Vous trouverez des articles sur mes lectures, mais aussi de nombreuses chroniques, des hebdos, des photos de ma bibliothèque et mes piles à lire. Je cherche à promouvoir les jeunes écrivains en devenir mais aussi à débattre sur les best-sellers...
    J'ai écrit deux romans, n'hésitez pas à aller faire un tour sur le site Edilivres
    http://www.edilivre.com/une-question-de-confiance.html#.VYMjWka85Ec
    http://www.edilivre.com/l-enquete-espagnole.html#.VYMjeUa85Ec
    Je me ferai un plaisir de vous dédicacer ces petits livres!

  • Pages

  • Fils RSS

  • Instagram

    Suivez-nous

La vie d’après par Bruno Madelaine

Posté par bouquinsprlefun le 20 mars 2016

La vie d’après par Bruno Madelaine

 

Introduction

Croyez-vous en la réincarnation ? au karma ? à la vie après la mort ? à la lumière blanche ?

Je ne sais pas où on va, où notre esprit s’envole. Mais je crois en une chose : carpe diem. Prendre la vie comme elle vient, continuer toujours tout droit à croire en soi, croire en l’avenir, croire en notre bonne étoile… croire en nous-mêmes pour réussir. Et en quelques proches qui ne jugent pas, qui vous font avancer et qui croient en vous.

Croyez-vous en votre horoscope ? Avez-vous déjà testé une voyante, un rituel vaudou sur vos pires ennemis, un courrier anonyme et… ouh, là je m’emporte, désolée. C’est le temps du grand ménage d printemps c’est sans doute pour cela que je m’égare !! Bon, je suis correcte je vais juste faire le ménage dans mes amis sur les réseaux sociaux. C’est bref, c’est net, ça ne fait pas mal.

Présentation du livre

Charles est sur un lit dans une maison de retraite et sait déjà où il va. Ou plutôt, sait où son corps va aller, puisqu’il est emprisonné dedans. Un corps qui ne lui permet plus aucun mouvement. L’esprit, lui, est encore bien présent et éveillé. C’est bien là le problème.

Charles sait qu’il y a une vie après la mort, grâce à un coach, un maître spirituel. Alors, on en apprend plus sur son passé, une fois qu’il a succombé. Charles et sa femme étaient très heureux et amoureux, elle est morte deux ans avant lui.

Les +

-J’ai adoré le concept qu’a offert cet auteur à des lecteurs connus au gré des clics sur Internet. Il m’a permis de découvrir son univers dans un temps limité : lire le livre à condition de poster un commentaire en échange. Tout à fait ce que j’aime chez ces auteurs généreux et talentueux qui désirent se faire connaître et/ ou des avis d’amateurs de bons livres.

-S’adresser directement au lecteur pour l’embarquer dans l’histoire de Charles : un excellent choix, très bien réussi : l’effet escompté est au-delà de ce qu’on attend au départ. J’adore.

-Les jeux de mots, l’humour, le grain de folie rendent le livre vraiment original, on le lit très facilement, aucun problème de compréhension pour moi qui suis vraiment prise par le temps notamment à cause du boulot et de mes révisions.

-Un ensemble qui tient vraiment la route, une aventure, on rit, on n’a pas besoin de croire en quoi que ce soit pour aimer ce livre juste divertissant, différent, attrayant.

-On sort du livre avec le sourire aux lèvres.

Les – :

-Vous ne le connaissez pas encore !!! Rejoignez sa page FB !

Publié dans Chroniques diverses | Pas de Commentaire »

Petite annonce de Bouquinsprlefun : Suivez la booktubeuse et blogueuse Aurelie Bouquine !

Posté par bouquinsprlefun le 7 mars 2016

Petit clin d’oeil à une talentueuse blogueuse, booktubeuse et amie

aussi passionnée que moi ;)

 

Aurelie Bouquine alias Dorylili est une amie et voisine, et j’adore ce qu’elle fait. 

Je tenais à vous la présenter et à vous recommander ses articles et ses vidéos vraiment

détaillés, complets, et surtout très vrais.

 

Pourquoi ?

Depuis longtemps, Aurélie lit de nombreux livres et cette passion dévorante l’a même

poussée à commencer un blog,

et surtout à créer une chaîne youtube pour y parler de ses lectures.

 

Elle ose non seulement s’adresser à nous autres lecteurs et curieux du net, y parlant même

de choses intimes, comme dans une vidéo où elle détaille 50 de ses secrets, mais en plus,

elle s’y exprime avec brio.

Talentueuse et vraie dans toutes ses activitésPetite annonce de Bouquinsprlefun : Suivez la booktubeuse et blogueuse Aurelie Bouquine !  dans Chroniques diverses arrow-10x10, je trouve qu’elle a vraiment la manière de

synthétiser du mieux possible les livres lorsqu’elle les présente, puis de les conseiller à tout

lecteur, en fonction de ses propres analyses, son ressenti, la forme du livre, le style, … sans

prendre de pincettes. C’est ce que j’aime chez les booktubeurs et les blogueurs.

D’autre part, les analyses sont toujours approfondies, réellement solides et fondées. On ne

lit pas toujours les mêmes livres mais on s’entend sur plusieurs points. Son avis est toujours

pertinent, fiable et sincère. J’ai tellement hâte de découvrir plus de livres qu’elle a aimé !

Je me suis promis de lire Puzzle de Thilliez, déjà que je l’avais trouvé en occase, et du coup

il faut que je le lise d’ici avril !

Retrouvez-là sur Facebook,

sur Twitter,

sur son blog,

et sur Youtube,

ainsi que sur Instagram

 

 J’arrête là car : elle a aussi snapchat et qu’il est temps que je découvre ce que c’est que ce truc ! ^^ ok, je sors. #jesuisunevieillememe #jesuisuneprofdepassee #fashiondemodee #jecoutetopmusicetjassume #vieilleblogueuse #vieillemel #vieille. 

Publié dans Chroniques diverses | Pas de Commentaire »

La chute de Londres Chronique cinématographique

Posté par bouquinsprlefun le 6 mars 2016

 

La chute de Londres / London has fallen

050737.jpg-r_215_290-f_jpg-q_x-xxyxx

2 Mars 2016 en VF

Film Policier/ Thriller 1h38

3,4/ 5 sur Allociné

Réalisateur : Babak Najafi

Avec Gerard Butler, Morgan Freeman, Aaron Eckhart

Vu en VF alors que j’aurais adoré le voir en VO. Ca sera en « replay ».

Avant, je ne regardais que quelques films policiers, comédies et comédies romantiques, drames etc.

Mais j’ai appris aussi à aimer les films de « mecs ». Avec plein d’explosions, d’armes, de « à couvert » !

Alors oui, j’ai vraiment appris à les aimer, ces films d’action bienLa chute de Londres Chronique cinématographique dans Chroniques diverses arrow-10x10 noirs et bien sanglants. Tout comme

j’adore les livres bien sanglants et violents, mais c’est l’aspect psychologique que je préfère là-dedans.

 

Donc, je me retrouve au milieu d’une centaine de mecs au bas mot un soir de tempête de neige.

Pas grave, j’en ai vu d’autres. L’affiche m’avait bienarrow-10x10 Chronique cinéma dans Chroniques diverses plu, puisqu’il y a quand même M. Freeman dedans, on

se dit « ça doit être un bon film ». Et oui.

 

Ça raconte quoi ? 

 

Au Pakistan, un grand mariage se tient en plein air. Mais le mariage va brusquement tourner au drame,

attaqué par des ennemis de haute voltige, venus du ciel. C’est l’explosion.

A Londres, Grande-Bretagne, on déplore la disparition du Premier Ministre, mort 24 heures après une

opération au genou. Cette nouvelle affecte le monde entier. Les chefs d’Etats des différentes puissances

mondiales sont amenés à assister à la cérémonie funéraire, en plein cœur de la capitale. 

 

A l’instar de la Chancelière Allemande, le président Italien, le président Japonais, et bienarrow-10x10 d’autres grands

de ce monde, la ville de Londres accueille, pour l’occasion, de nombreux services de sécurité, dont celui

jugé infaillible du « Gaucher », nom de code pour le président Américain. Tout est prévu pour qu’il arrive en

sûreté avec ses bras droits.  Mais l’équipe de sécurité, composée d’un service d’ordre surentrainé, a un

mauvais pressentiment en arrivant près de St Paul. C’est là que l’action démarre. Le bodygard le plus

proche  du président ainsi que ses collègues vont tout faire pour préserver la vie du président, quoi qu’il en

coûte.

 

Voir le trailer

Mes impressions sont vraiment positives. Je pense vraiment que ce film a un intérêt, que chacun des

personnages y a sa place. Malgré ce qu’on dit de M. Freeman, évidemment, je le trouve parfait dans son

rôle, secondaire mais important. Il y a aussi une femme policière forte et déterminée, ainsi que des

personnages clés qui ont permis de faire avancer l’aventure. 

Mais j’ai envie bien sûr de vous parler des deux personnages favoris du public, le président et son

bodyguard. Complices dès le début du film, notamment lors d’une scène durant le footing du président,

qui fait qu’on se représente bien la scène et l’amitié qui les lie (n’y voyez là aucune référence avec un petit

président français qui faisait son footing avec son premier ministre, non, non!). Leur lien professionnel va

bien au-delà du simple « protecteur », du simple mec qui prend les initiatives, a des itinéraires de secours et

travaille en équipe rapprochée. Non, autrement il ne s’agirait pas de la présidence américaine !

London-Has-Fallen-Movie-Review-1

Sans se douter qui est derrière ces attentats sans précédents, les gardes du

corps du président sont de vrais robots, prêts à se sacrifier en un instant,

évitant même les missiles au-dessus de Londres, échappant aux

assaillants en plein milieu du métro ou allant le délivrer dans une poudrière

digne des plus grands films de guerre. Et pourtant j’ai adoré !! Donc, tout

dépend du scénario et des personnages. Excellents jeux d’acteurs, même si

parfois c’est peu crédible, tout explose, voiture criblée de balles mais tout le

monde est encore là, personnages secondaires auxquels on n’a pas le temps de s’attacher et qui

disparaissent trop vite, survie d’autres personnages à des millions de tirs sans aucune égratignure… à ce

qui paraît, « C’est ça, les films d’action !  » et toc.

Moi qui suis vite ennuyée lors de scènes de guerre ou lors de certains films catastrophes car trop répétitifs

et trop simples, je n’ai pas pensé une seconde à autre chose. J’ai bien aimé les décors, l’action, le caractère

du film, et bien sûr j’y suis allée pour voir London détruite à coup de tirs et d’explosifs. Situations hors du

commun, énormes paysages de la ville en feu, scènes d’explosions vraiment réalistes et bon son.

London has fallen movie

Ce qui fait du film un bon film ? Certes il y a énormément de scènes de tirs et

d’explosions, mais en plus, le fond est intéressant et très réaliste. Surtout à l’heure des

attentats, du terrorisme, et à à peine quelques mois du 13 Novembre. Âmes sensibles

s’abstenir, car les scènes affectent vraiment la ville comme des scènes du quotidien,

cela vous desservira d’aller le voir si vous avez tendance à être choqués. Moi, c’est

aussi un aspect qui m’a plu. Et pourtant je ne suis pas du genre « films d’horreur ».

Pour conclure, je recommande ce film qui est à la fois très représentatif de notre

univers européen et du monde actuel, sous la menace du terrorisme,

parce que nous ne sommes à l’abri nulle part dans le monde,

parce que les grandes villes -comme Marseille très récemment- se préparent (à raison) à des attentats de

très grande ampleur sur le territoire national, parce que des jeunes filles de 16 ans s’envolent pour la Syrie,

terre d’accueil qui fait rêver, c’est bien connu. Et parce que bien sûr, il s’agit d’un film d’action

« catastrophe » et que les scénarios de ce genre n’arrivent jamais dans la réalité, si ? C’est bien cette barrière

psychologique qui fait que j’aime ces films et ces livres dont on ne sort pas indemnes, mais qui sont loin de

notre réalité en termes de gravité, et fort heureusement. 

 

 

 

 

 

Publié dans Chroniques diverses | Pas de Commentaire »

Le doute de Tremayne

Posté par bouquinsprlefun le 22 février 2016

 

 

Le doute de S.L. Tremayne par Bouquinsprlefun (Chronique)

le-doute-609926

le-doute TremayneAngus Moorcroft et sa femme se retrouvent chez un notaire.

Il vient d’hériter d’une île de feu sa grand-mère,

île écossaise où il séjournait durant les vacances étant petit.

Angus est écossais, sa femme Sarah anglo-américaine. ils ont une fille.

Ils vivaient à Camden. Et ils ont décidé de vendre leur appartement…

Lydia est morte quatorze mois plus tôt, laissant sa sœur jumelle sur le

carreau vers l’âge de cinq ans et demi.

Angus est tombé dans l’alcoolisme et en a perdu son travailLe doute de Tremayne dans Chroniques diverses arrow-10x10 .

 

 

 

Mon avis : Je n’ai pas grand chose à dire si ce n’est que je n’ai pas du tout accroché.

Je me suis ennuyée tout le long du livre, pas d’action, pas d’identification, un thème très fade et peu

profond. Et j’ai lu la seconde moitié en me forçant un peu, eh bienarrow-10x10 dans Romans je regrette.

Un fin inexorablement … poussiéreuse et plate. Je vais être sévère mais ce livre n’est pas vraiment

intéressant, passez votrearrow-10x10 chemin. Je préfère largement un bon Victoria Hislop à la place. 

Publié dans Chroniques diverses, Romans | Pas de Commentaire »

Des enfants trop parfaits de Peter James

Posté par bouquinsprlefun le 19 février 2016

Des enfants trop parfaits

 Des enfants trop parfaits de Peter James

               Avez-vous le souvenir de vos coursDes enfants trop parfaits de Peter James dans Chroniques diverses arrow-10x10 de génétique du lycée ?

Si oui, vous avez toute mon admiration. J’ai de vagues souvenirs, très flous et très mélangés. Il me revient à l’esprit un cours sur les allèles et tous ces trucs bizarres sur un caryotype, et je vois bienarrow-10x10 dans Romans aussi le schéma d’un chromosome et de l’ADN. Par contre je me souviens surtout avoir obtenu un 4 / 20 à mon devoir sur les synapses et les neurones et ce fut pour moi un véritable drame. Quoi, personne n’est parfait ! Personne n’a la science infuse, si ? Ah oui, peut-être ceux qui avaient choisi de faire « S ». Ou les « spé maths »… quoi que… finalement qu’est-ce que la perfection ? Ce roman qui parle justement de la recherche de la perfection grâce à la science ravira tous ceux qui aiment … la science ! Je n’en suis pas vraiment férue mais je trouve que le sujet est passionnant tout de même. Et puis avouons que lire un livre, ce n’est pas très risqué ! Je vous le conseille donc, puisqu’il a aussi cet aspect « thriller » qui m’intéresse au plus haut point comme vous le savez depuis plus d’un an sur ce blog…

 

Une clinique flottante près de l’île de Cuba.

C’est l’endroit étrange où vont séjourner John, scientifique suédois et sa femme Naomi, attachée de presse pour le cinéma et la télévision, pendant un mois.

Halley était leur petit miracle, leur petit garçon décédé bien trop tôt.

Passionné des échecs et de photographie. A une addiction aux échecs en ligne, notamment avec un adversaire en particulier, australien.

La raison qui amène ces gens sur ce rafiot en haute mer est la suivante : ils veulent concevoir un enfant. La rencontrearrow-10x10 dans Romans policiers avec le docteur et éminent scientifique qui va les aider dans ce projet va être importante. Mais surtout, ils vont pouvoir intervenir sur les gênes de ce bébé. Entre autres, choisir les maladies génétique qu’il portera, sans qu’elles se déclarent chez lui. C’est un système très lucratif pour le docteur Léo Dettore puisque les parents se sont ruinés et ont emprunté à des proches la somme manquante.

 

Le fils de ce couple est mort d’une maladie génétique rare, dépendant des gênes des deux parents. Une chance sur quatre de retransmettre ces gênes à un nouvel enfant. Voilà ce qui les a poussés à réunir leurs chances de concevoir un enfant « sain ». et non un parfait petit génie ou un sportif surdoué.

John est à la fois enseignant, passionné de mathématiques et de biologie, joueur d’échecs et photographe durant son temps libre. Au travailarrow-10x10 dans Science-Fiction, il conçoit des cerveaux primitifs virtuels afin de comprendre la formation du cerveau humain à l’origine.

Le mari et la femme ont des raisons différentes de douter des choix à prendre. Un enfant sur-mesure… c’est difficile à concevoir. Un enfant du futur : quel futur ? Comment s’adapter au nouveauarrow-10x10 dans Thriller genre humain si on ne sait pas à quoi il ressemblera ?

Le père se sent trop vieux et veut tout faire pour être à la hauteur. Mais il fait de mauvais choix. Il laisse l’alcool diriger ses pensées, parle entre autres à une journaliste des nouvelles innovations sans trop réfléchir…

La mère a énormément de mal avec les piqûres régulières, le mal de mer et bienarrow-10x10 sûr les doutes sur les cases à cocher, les options « enfant parfait ».

De plus, le docteur Dettore est mystérieux, ils ont interdiction d’approcher d’autres couples sur le bateau et ils ont vu que malgré la somme énorme dépensée, le docteur ne rentre pas dans ses frais. Sont-ils seulement des cobayes ?

Quelques semaines plus tard, de retour à Los Angeles, les choses se compliquent : les ennemis sont nombreux et le couple décide de profiter d’une aubaine, John est muté en Angleterre et Naomi est ravie de retourner dans son pays d’origine.

Le danger est-il extérieur et/oui intérieur à leur nouvelle demeure ?

Les progrès de la médecine / les croyances divines …

Conséquences de ces actes : ennemis, dangers, dommages collatéraux…

 

Les + : le journal intime de Naomi, qui fait part de ses doutes, du fait que les chances soient plutôt moyennes (50%) et qu’elle a peur de ne pas être prête etc…  Des péripéties assez bien trouvées, par exemple sur le personnage du docteur Dettore, sur les surprises de la grossesse,… les inquiétudes du couple sur la santé de leur progéniture, les diverses citations très bien amenées… La complexité de l’histoire, les mobiles du clan adverse, les conséquences des choix de chacun des protagonistes qui rendent bien sûr le livre passionnant, vivant, et réel. Le lecteur peut ainsi s’interroger sur ses choix de vie, sur les avancées de la science, la société future, les conflits engrangés par de telles découvertes… Ce qui est le plus appréciable : les hypothèses, les questionnements que l’on a par rapport au thème et à l’éthique de ces choix génétiques dans le processus de procréation sont écrites juste après que l’on y ait pensé ! Et ce n’est pas du charabia incompréhensible, c’est écrit de manière très judicieuse. Il faut s’accrocher mais c’est intéressant et répond bien à nos attentes. Comment considérer l’inné, l’acquis, comment prendre en comptearrow-10x10 les difficultés, les enfants qui héritent de gênes porteurs de maladies, la trisomie 21, comment sont les enfants descendants de serial killer, de parents alcooliques, quelle filiation peut-on attendre de deux parents ayant des gênes porteurs de la même maladie ?

+ le huit-clos est sympathique

 

Le livre est complexe, on croit avoir tout compris, mais pas du tout. J’adore ce genre d’histoires enchevêtrées, pleines de suspicions et de multiplicité des hypothèses. Le lecteur plongera dedans avec bonheur. Et la fin est magistrale.

Quelle morale, quel symbole, quel mal à vouloir tout cela ? N’est-ce pas le résultat qui compte et non le chemin parcouru ? =cela me pose énormément de problèmes : les riches pourront reproduire des intellectuels, des érudits, des surdoués, et les pauvres recréeront forcément des êtres descendants de leurs propres gênes, porteurs de maladies, illettrés etc ? Si c’est le but de l’auteur, c’est très réussi.

 

Publié dans Chroniques diverses, Romans, Romans policiers, Science-Fiction, Thriller | 2 Commentaires »

Ce qui nous lie de Samantha Bailly

Posté par bouquinsprlefun le 19 février 2016

Ce qui nous lie

 Ce qui nous lie de Stéphanie Bailly

Notre personnage principal se surnomme Laura et semble être une usurpatrice. Elle aime détruire des couples en inventant des liaisons sulfureuses avec les maris puis envoie des lettres anonymes aux compagnes. Drôle d’occupation pour cette parisienne de 24 ans, habitant un petit studio hérité de ses grands-parents. Cela fait un an qu’elle a pris cette espèce d’activité sousterraine et doit se rendre à l’évidence: il va falloir reprendre un travailCe qui nous lie de Samantha Bailly dans Chroniques diverses arrow-10x10. Même si cela ne l’enchante guère.

Cette fille a un don. Quelque chose d’incroyable, de très personnel, d’inédit. Seul son meilleur ami est au courantarrow-10x10 dans Romans.

Ce qui nous lie. Cette fille voit les liensarrow-10x10 relationnels entre les individus. Comme une toile. Elle voit tous les liens qui unissent la société.

Sous le prénom d’Alice (est-ce son véritable nom?), la jeune femme sera amenée à rencontrer de nombreuses personnes à son nouveau travail, en plus dans un open space où sera localisé son bureau. Elle sera dorénavant dans les ressources humaines. Malgré un grand mensonge sur ses activitésarrow-10x10 de l’année passée.

Son patron, Raphaël, a un problème. Ou alors c’est elle qui en a un. C’est la première personne qu’elle rencontrearrow-10x10 qui n’a aucun mais alors aucun lien avec personne. Elle n’est pas habituée à cela. En plus, il lui dit d’emblée qu’il est fiancé à la fille du grand patron.  Étrange. Aucun lien vers elle non plus. Et s’il avait le pouvoir de l’ensorceler, elle ?

Ses relations de travail deviennent presque ses seules relations, mais elle n’oublie pas sa mission d’avant. Celle où les salauds sont dénoncés. Celle où c’est elle qui, grâce à ce don étrange, est devenue délatrice, entrainant une dégringolade de problèmes de couplearrow-10x10… Une chasseuse de doubles vies qui va devoir penser à elle, pour une fois…

Mon constatarrow-10x10

Un peu de fantastique qui plane au-dessus d’un quotidien plutôt banal au départ. Des blessures anciennes qui conditionnent le relationnel de notre héroïne ? Rien de plus sympa pour que le lecteur/ la lectrice s’identifie rapidement et facilement, et reste alerte tout au long du livre.

Flash-back assez récents finalement (2 ans, 1 an et demi, …) qui auraient mérité d’être plus anciens et qui ne nous apprennent finalement pas beaucoup de choses.  

Publié dans Chroniques diverses, Romans | Pas de Commentaire »

J’espère être de retour au printemps de Marie-Pierre Garnier, chronique de lecture

Posté par bouquinsprlefun le 18 février 2016

J’espère être de retour au printemps de Marie-Pierre Garnier

 J'espère être de retour au printemps de Marie-Pierrre Garnier

Je remercie de tout cœur l’auteure pour ce cadeauJ'espère être de retour au printemps de Marie-Pierre Garnier, chronique de lecture dans Chroniques diverses arrow-10x10 !

Présent

Daniel est un écrivain à succès. Très apprécié par les femmes, il en profite, mais recherche une reconnaissance parmi ses pairs. Cela fait 20 ans qu’il écrit sans réellement construire sa vie avec quelqu’un.

Habitant un appartement à Vienne, sous les combles, Daniel a une vie un peu fade. Il fait de la musculation, il sait comment séduire. Il a peu d’efforts à faire pour attirer les jolies femmes. Il peut même choisir les plus intelligentes d’entre elles.

Terres brûlées,  Filles de l’est sont deux de ses romans. Mais ce dernier connaît une petite crise du côté des ventes.  Gary, l’agent de presse ayant participéarrow-10x10 dans Romances grandement à son succès, lui impose une petite tournée publicitaire en Allemagne de l’Est.

Daniel s’assagit. Trouve enfin quelqu’un et se fiance. Elle est Italienne et s’appelle Rafaela. Cette fois, c’est la bonne. Il le sait et il est enfin pleinement heureux.

Un an et demie plus tard, Raf et Dan fêtent leur première année de mariage à Venise. Plus amoureux que jamais, Daniel est métamorphosé.

Mais l’inspiration ne vient plus. Une période dans laquelle il s’épanouit dans la vie mais n’arrive plus à écrire.

Et puis, tout bascule dans la vie de Daniel.

Aucune reprise de travailarrow-10x10 dans Romans à la clé.

 

Passé

1983-1984. Italie. Une jeune fille écrit un journal à son bébé qui va naître.  C’est une fille. A vingt ans, Gabriela  est toute seule et va devoir élever sa fille tant bienarrow-10x10 que mal. Ancienne serveuse, elle n’a que ses parents pour l’aider. Le père est absent. Il vit à l’étranger… Elle retrouve un petit job dans une pâtisserie. Il lui faut avancer dans la vie. Mais le besoin de retrouver le père est plus fort que tout.

En Autriche, Gabriela va faire face à un mur.

 

Mes impressions à la fin de cette lecture

Beaucoup de recherche, une construction vraiment impeccable, un dépaysement et pourtant un fond assez grave. Je recommande vivement pour la qualité du style et de l’histoire.

Un roman très réussi, qui m’a vraiment fait voyager. Entre autres par le récit, la partie épistolaire que j’ai vraiment appréciée, et puis aussi grâce aux personnages et à la manière dont ils sont présentés petit à petit, de manière subtile et mystérieuse. Une histoire de famille, une aventure entre Italie et Allemagne, un voyagearrow-10x10 entre présent et passé…Si je peux me permettre, les fans de Victoria Hislop vont adorer cette histoire. Un côté assez sombre mais avec un fond très plaisant.

Petit bémol pour la façon dont un des personnages clés « mène l’enquête » car c’est un peu tombé là étrangement, et pas très progressivement pour le coup. J’aurais préféré une approche petit à petit que si rapidement, et peut-être un peu plus de matière, notamment dans le dernier tiers du livre, très intéressant mais trop court.

 

Publié dans Chroniques diverses, Romances, Romans | Pas de Commentaire »

Les lieux sombres de Gillian Flynn par Bouquinsprlefun

Posté par bouquinsprlefun le 17 février 2016

Les lieux sombres de Gillian Flynn

Les lieux sombres Gillian Flynn

Libby Day est une jeune femme avec un passé très sombre. Elle semble toujours fatiguée, ne sait pas sourire, n’est pas du tout heureuse. Elle rêve de mettre fin à sa vie. Elle est malheureuse depuis vingt-quatre ans. A l’époque, elle était âgée de seulement sept ans. Son frère adolescent a massacré leur mère et leurs deux sœurs en 1985.

Issue d’une famille de fermiers, récoltant du mil, la petite Libby a du mal à laisser remonter à la surface ses souvenirs. C’est la Zonedombre, d’après elle.

Libby doit se reprendre. A son âge, elle n’a aucune ambition, aucun projet d’avenir. Plus aucune ressource. Rien. Alors, il va falloir qu’elle sache quelle voie prendre, du moins professionnellement. Pour subvenir à ses besoins.

Une proposition de secours lui est faite : elle va gagner quelques centaines de dollars pour faire une apparition publique dans un club un peu spécial.

Ben était un tyran avec les femmes de la maison. Libby était la plus jeune des enfants et avait du mal à trouver sa place dans la fratrie. La maman, Patty, était vraiment très endettée et essayait de donner le change, et surtout de ne pas perturber Ben sous peine de se confronter à un jeune homme en colère et effrayant.

Libby est critiquée par des gens qui ne croient pas en son témoignage. On la blâme d’avoir fait emprisonner son frère pendant 25 ans, on dit qu’elle n’a pas de preuves, qu’il y a des failles à sa théorie. Notamment des empruntes de pas différentes des autres et une tâche de sang inconnu sur le lit d’une de ses sœurs.

 

Mon avis est mitigé

 

Les +  : Une critique de la médiatisation des crimes, des théories indécentes sur la famille ou les victimes, la manipulation des foules, des manières de faire de l’argent sur la mort atroce des autres, …

Un thème difficile : survivre à ses proches, lorsqu’on a été témoin, lorsqu’on a vu les corps inertes et tout entendu, lorsqu’on a survécu à un tel déchaînement de violence. Le sentiment de lâcheté, de culpabilité de survivre à cela. Cela me fait penser aux attentats de Paris et à ces survivants innocents qui doivent tenir malgré un tel fardeau.

Les – : j’ai vraiment décroché au bout d’un tiers du livre, j’ai lu le reste en diagonale. Je l’ai vraiment moyennement aimé, il était très long et avec peu de suspense. Peu de surprises, peu d’intérêt pour moi… j’ai perdu mon temps. Mais je retenterai l’expérience car l’auteur est apprécié des lecteurs de thrillers.

Publié dans Chroniques diverses, Romans, Thriller | Pas de Commentaire »

L’Antichambre des Souvenirs d’Iman Eytayo : coup de coeur total

Posté par bouquinsprlefun le 17 février 2016

L’Antichambre des Souvenirs d’Iman Eyitayo

L'antichamnbre des souvenirs d'Iman Eytato

Dana a été diagnostiquée stérile il y a quatre ans. Cela a réellement bouleversé sa vie. Mais le sort en a

décidé autrement. Avec Alex, ils attendent un heureux événement, et elle ne l’apprend qu’au bout de trois

mois déjà. Le problème, c’est lorsque Dana essaie d’apprendre la nouvelle à son mari. Heureuse, elle ne

peut s’empêcher de le lui dire immédiatement après l’avoir appris. Mais c’est là une grave erreurL'Antichambre des Souvenirs d'Iman Eytayo : coup de coeur total  dans Aventure arrow-10x10. Sa vie

bascule et plus rien ne sera jamais plus comme avant. C’est le trou noir.

Dana tombe dans un espace de transition entre la vie et la mort. Telle est l’Antichambre des Souvenirs

selon Iman Eyitayo.

Son guide va lui faire redécouvrir sa vie, depuis sa plus tendre enfance. C’est la condition pour recouvrer

ses facultés et retrouver le monde des vivants. Elle part donc à travers les différentes périodes de sa vie.

Cela ne va pas être de tout repos. Le guide va-t-il vraiment tenir sa promesse ? Que va-t-elle découvrir en

remontant le fil de sa vie ? Est-elle prêtearrow-10x10 L'antichambre des Souvenirs dans Chroniques diverses à de tels bouleversements alors que ses proches ont tellement

besoin d’elle dans le présent ?

 

Un roman fabuleux, qui mêle la romance, le récit de vie et une partie un peu plus mystérieuse,

fantastique. Un petit bijou plein de finesse, de couleurs, d’odeurs, d’images, très réussi.

On plonge dans les méandres de la mémoire, c’est une aventure riche d’enseignements, même si ce n’est

que le personnage de ce livre et non nous-mêmes. Bien que les parallèles sont vraiment facile à faire.

La jeune femme se souvient de moments-clés, de périodes de bonheur et de malheur, de rencontresarrow-10x10 dans Fantastique faites

au hasard de sa vie, de déclic, de sentiments éprouvés lors des grands moments de sa vie. On y apprend

beaucoup de choses qui peuvent expliquer son comportement, son caractère, ses relations sociales, son

regard par rapport à la maternité… On est rapidement emporté dans la spirale de ce récit vivant et

passionnant, poétique et réaliste, rouge, rose et gris, peint et raconté. Un style assez oralisé, comme si on

écoutait et qu’on ne lisait pas. Beaucoup de légèreté, malgré parfois un peu de longueur. De petits détails

très bien amenés, qui font toute la différence, qui font sourire, qui font rêver, un peu comme dans un

conte de fées. Des valeurs simples : amitié, amour, famille, épanouissement personnel… un réel intérêt,

un réel coup de cœur pour ce roman indescriptible, qu’il faut absolument lire !

Je remercie chaleureusement la talentueuse Iman qui m’a gentiment proposé cette lecture, et que je suis

sur youtube puisqu’elle est aussi une grande booktubeuse !

http://www.imaneyitayo.com/ouvrages/lantichambre-des-souvenirs-livre-1/

Publié dans Aventure, Chroniques diverses, Fantastique, Romances, Romans | 2 Commentaires »

La passagère de Yasmina Amar : chronique de lecture

Posté par bouquinsprlefun le 5 février 2016

La passagère de Yasmina Amar paru en 2015 chez Librinova

La passagère de Yasmina Amar

Catherine part en Inde. Elle est la passagère d’un avion et semble prendre un nouveau départ depuis son embarquement tout récent. On apprend qu’elle va y revoir Mélanie, son amie de lycée. Et qu’elle vient de mettre fin à son ancienne vie avec Philippe.

Mélanie est une française installée dans un grand immeuble, dans cette ville « tentaculaire » de New Delhi qu’elle a appris à connaître. Elle passe son temps… à ne rien faire.

Lorsque Catherine avoue ses malheurs et sa fuite soudaine, Mélanie, sympathique et enthousiaste, lui propose de visiter le Rajasthan pendant une semaine avec Sanjivan, leur guide.

 

Une excellente expérience de lecture. Une plume vraiment légère, très douce, cela se lit vraiment avec plaisir, on flotte un peu sur le livre, sur l’histoire, on le lit tellement facilement. On est assez vite porté par l’aventure de Catherine, ce n’est pas trop long, j’en aurais encore lu sur l’Inde mais l’équilibre est tout de même très intéressant. Les histoires des personnages  sont brèves et chacune a du sens, sans que l’on s’ennuie. On découvre l’Inde à travers un œil neuf, sans tomber dans le tragique. Un mélange de récit de voyage et de romance avec un peu d’épices et de couleurs qui nous manquent tant l’hiver.

 

http://www.amazon.fr/La-passag%C3%A8re-Yasmina-Amar-ebook/dp/B012NQ9GIA

 Très contente de recevoir un roman de cette qualité, zéro défaut, zéro coquille, cela vaut bien un grand : MERCI Yasmina ! Pour votre confiance et votre gentillesse. Et je ne dis pas du tout cela car l’un des personnages a un superbe prénom. Pas du tout. J’étais quand même objective quand je l’ai lu !

Publié dans Chroniques diverses, Romances, Romans | Pas de Commentaire »

Je t’ai rêvé de Francesca Zappia Chronique de lecture

Posté par bouquinsprlefun le 30 janvier 2016

Je t’ai rêvé de Francesca Zappia

 

Je t'ai rêvé de Zappia

La narratrice, Alexandra, une petite rousse aux idées un peu farfelues,  a été décrétée schizophrène et

paranoïaque durant son enfance.

« Je ne pouvais pas me payer le luxe de prendre la réalité pour acquise. Je ne peux pas dire que je

détestais tous ceux qui le faisaient puisque c’était le cas du monde entier. Je ne détestais personne. C’est

juste que je vivais dans mon monde. »

En grandissant, la jeune femme réussit à se faire passer plutôt pour une excentrique qu’une malade. Mais

elle se fait tout de même exclure de son lycée au bout de deux ans.  Après avoir passé un été à ruminer

dans le bar du frère de sa psy, ça y est, c’est la veille de sa rentrée en terminale. Au lycée d’East Shoal. Elle

raconte l’anecdote.

Alex fait la rencontre d’un jeune garçon de son âge, Miles et est totalement perdue dans son regard. Des

yeux bleus qu’elle ne veut jamais oublier. Ce garçon semble irréel. Et il lui rappelle quelqu’un qui a marqué

son enfance. Etrange. Et voilà, Miles se retrouve dans sa classe, au lycée. Et dans la plupart des cours que

suit Alex. D’ailleurs, Mme Dalton les obligera à constituer un binôme dès le début d’année. Vive la

terminale.

« Je ne le comprenais pas – il sortait tout droit d’un de mes délires, et pourtant il était bien là. Il était à

cheval sur la frontière entre mon monde et celui des autres, et ça ne me plaisait pas du tout. « 

  

Alex aime la photographie. Cela lui permet de faire la différence entre ses crises de paranoïa, de folie, et la

réalité. Alex a une vie bien remplie. Entre ses cours, ses devoirs, un travail d’intérêt général, des

rendez-vous chez sa psy et son job d’appoint, et ses médicaments aux effets incontrôlables, cette

adolescente va devoir assurer sur tous les plans. Surtout si elle veut décrocher une bourse pour la fac.

Miles a créé le club de soutien sportif récréatif. Apparemment, c’est monsieur Je-sais-tout. Major de

promo. Il passe son temps à taquiner, embêter Alex en classe. Et puis, il y a Tucker, aussi. Un collègue

serveur du bar. Déjà, cela fait deux personnes qu’elle connait au lycée. Il y a aussi les triplés blonds, une

équipe finalement sympathique.

Un jour, Miles invite Alex à une fête, histoire de détester ensemble des lycéens insupportables. Alex se

demande bien pourquoi c’est elle qu’il a choisie d’emmener. Mais les choses ne se passent pas comme

prévu, et l’état d’Alexandra va s’aggraver… Trouvera-t-elle enfin le bonheur dans la vie réelle?

 

Mon ressenti

Le fait qu’Alex soit si étrange, un peu folle sur les bords, fait que finalement on recule un peu et on est plus

observateur que narrateur à la lecture de ce roman. Cependant cela n’enlève en rien le plaisir de le lire. Il

est plutôt amusant, un peu comme dans Legardinier ou Gounelle à certaine moments. On passe un

moment assez divertissant. Le grain de folie est plaisant, et bien sûr on se prend au jeu, qu’on soit allé au

lycée ou non. On connaît tous quelqu’un de très différent des normes, quelqu’un qui met des vêtements

tricotés en laine toute vieillotte, quelqu’un qui a les cheveux rouges, roses, bleus ou encore quelqu’un qui

est constamment dans la lune, que l’on croit étrange, voire un peu dingue sur les bords. A la façon de Luna

Lovegood (Louphoka ou un truc du genre selon Hermione dans Harry Potter), de Jerry, (le Geek dans

Parker Lewis), ou encore de la nana totalement crazy au look quelque peu spécial dans Criminal Minds

(Esprits criminels). Mon modèle ! Et pourtant, ces personnes ont juste un regard différent sur la vie, sur le

regard des autres et sur leur propre personnalité. Pourquoi on n’oserait pas un peu de folie dans notre vie

quotidienne, plate et sans goût comme de la Cristalline ?

Certes, la plus grande partie du roman se joue au lycée. Qui n’a pas apprécié cette période ô combien

importante de la vie, avec les vœux d’orientations, les rencontres fortuites, les énormes coups de cœur

pour un ou une prof au look aussi irréel qu’improbable, ses nombreux bad boys dont on se moque au

départ parce qu’irréels, sortis d’un album de Renaud ou encore ses gymnases tous pourris où il faut bien

tenir le coup semaine après semaine jusqu’au bac ? Qui n’a pas connu un ou une élève qu’il a détesté, haï

au plus haut point puis aimé jour après jour jusqu’à en mourir de trouille en se retrouvant dans la même

classe qu’elle ou que lui ? Qui n’a pas eu la respiration coupée lorsque, le bac en poche, il savait qu’il ne la/

le reverrait plus jamais ? Qui ne se souvient pas de ces années d’insouciance et de perte totale de tous

moyens pour un oui ou pour un non ?

Bien que le personnage d’Alex ait assez honte de ses soucis, de sa maladie, de la gestion du contrôle des

hallucinations, on voit bien qu’elle est tout de même sociable, et qu’elle peut apparaître comme « normale ».

Qu’est-ce que la normalité, sinon le cadre, le moule dans lequel on vous enferme dès le plus jeune âge, le

système basique d’acceptation de l’autre comme un « pair », comme un « autre » que soi qui ressemble en

tous points à ses amis, ses collègues, ses voisins ou autres ?

Ce roman fait réfléchir, non seulement sur l’acceptation des différences, de maladies psychiatriques

comme de nombre d’autres différences et c’est ce qui me tient à cœur. Mais il fait aussi prendre du recul

sur les rêves, les objectifs que l’on se fixe, les gens que l’on croit réels, le destin… Une alchimie complexe

écrite avec vraiment beaucoup de style, du réconfort, de la souffrance, le tout mixé pour obtenir un

smoothie rafraîchissant et enivrant, qui sent bon les croissants chauds, la menthe, et le citron.

Un roman étrange, assez rocambolesque et qui fond sous la langue comme un petit bonbon au caramel

beurre salé. On ressent d’abord le grain de folie, le sucré-salé, le goût du risque et de l’aventure. Mais on

n’aime pas quand c’est terminé. On en redemande.

 

Publié dans Chroniques diverses, Romances, Romans | Pas de Commentaire »

Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman

Posté par bouquinsprlefun le 30 janvier 2016

 

Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman

51DvTM+x-YL._SX303_BO1,204,203,200_

 

C’est une histoire très originale et légère, l’histoire d’une vie banale qui va bientôt

devenir aussi intéressante et palpitante qu’un rêve totalement passionnant et exaltant.

C’est l’histoire d’une vie, d’un testament, de croyances au bonheur et au destin. 

C’est l’histoire d’une femme qui va tout mettre en œuvre pour trouver enfin sa voie,

trouver qui elle est vraiment.

Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman  dans Chroniques diverses je_ferai_de_meilleures_erreurs_demain_carton_dinvitation_13_33_cm-r13a74d2c59a34aab86a0fa3b2b15f1f8_zk9yv_324-300x300

 

Brett est une jeune femme qui a du chagrin. elle vient de perdre un parent. Il y a vingt

ans, sa mère avait retrouvé un brouillon au fond de sa corbeille, dans sa chambre, et

l’avait récupéré à son insu. Il s’agissait d’une liste de rêves, de choses à accomplir dans

sa vie. Brett décide de tout mettre en œuvre pour réussir ces vœux, en espérant que sa

mère soit fière d’elle. Pas facile de se lancer dans cette quête du bonheur comme elle

le pensait étant jeune. Même si elle a changé, Brett fait tout pour réussir, ou du moins,

tente des choses pour ne jamais avoir de regrets. Trouvera-t-elle enfin qui elle est

vraiment aujourd’hui ?

 

 

41AUegmVtHL._SL160_Une lecture qui fait voyager, qui donne envie de faire sa propre liste

d’objectifs et de la laisser dans une cachette pour voir dans cinq, dix ou

vingt ans si tout rêve peut se réaliser. Le lecteur appréciera pour la

fraicheur, le côté fleur bleue, les différentes lettres à lire et les différents

obstacles au bonheur de Brett. Un roman tendre, un peu rose bonbon et à la

fois avec du peps, du citron, de l’orange de par les notes d’humour, les

touches de gaieté et un cœur grenadine de par la recherche de celui qui sera

le bon, de par le caractère de Brett et les différents objectifs qu’elle essaie de remplir.

Un récit original, une très belle plume avec un style très intéressant et enrichissant.

On note des idées vraiment bien développées, on réfléchit beaucoup à notre propre

mode de vie et à ce qu’on a envie de réaliser avant notre mort, à notre bonheur

quotidien, notre situation et à ce qui aurait été possible si on avait fait d’autres choix.

Ce roman me fait penser à « Toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites » de Marc Lévy,

pour ceux qui connaissent. Certes, Brett fait tout pour accomplir certaines

« promesses », certaines idées jetées sur du papier vingt ans auparavant. Mais elle se

rend aussi et surtout actrice de sa vie, elle prend des risques et même si cela ne

fonctionne pas à tous les coups, elle finit par trouver qui elle est vraiment, par

retrouver la jeune fille qu’elle était jadis, celle qui aimait la vie et en profitait.

 

 Voici ma conclusion 

Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman

Publié dans Chroniques diverses, Romances, Romans | 2 Commentaires »

12345...14
 

Stephanie durieux |
La Ronde Des Mots |
Metaphysique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lasortie
| Famillerecompose
| Coincescheznous