• Bienvenue à tous les lecteurs !

    Bienvenue à tous les lecteurs !

  • Visites

  • Catégories

  • Agenda

    avril 2016
    L Ma Me J V S D
    « mar   juin »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Que vous soyez lecteur ou auteur, ce site est fait pour vous

    Vous trouverez des articles sur mes lectures, mais aussi de nombreuses chroniques, des hebdos, des photos de ma bibliothèque et mes piles à lire. Je cherche à promouvoir les jeunes écrivains en devenir mais aussi à débattre sur les best-sellers...
    J'ai écrit deux romans, n'hésitez pas à aller faire un tour sur le site Edilivres
    http://www.edilivre.com/une-question-de-confiance.html#.VYMjWka85Ec
    http://www.edilivre.com/l-enquete-espagnole.html#.VYMjeUa85Ec
    Je me ferai un plaisir de vous dédicacer ces petits livres!

  • Pages

  • Fils RSS

  • Instagram

    Suivez-nous

Did I mention I love you ? Chronique de lecture par Bouquinsprlefun

Posté par bouquinsprlefun le 9 avril 2016

D.I.M.I.L.Y  Did I Mention I Love You ? d’Estelle Maskame

CE LIVRE FAIT PARTIE DU CONCOURS EXCEPTIONNEL 20 000 VISITES. POUR TENTER DE LE GAGNER EN VERSION PAPIER, FAITES UN COMM CI-DESSOUS ET RDV SUR MA PAGE EN CLIQUANT DANS L’ONGLET CONCOURS 20000

Publié en Janvier 2016 en France chez Pocket Jeunesse

410 pages, 16,90 euros

Romance – Littérature jeunesse

 d.i.m.i.l.y,-tome-1---did-i-mention-i-love-you---702793-250-400

Alors voilà, c’est un livre que je n’aurais jamais lu, jamais ouvert, jamais acheté,

sauf que : on me l’a offert ;) Le titre est assez sympa, à ne pas offrir à tout le

monde bien sûr. Éviter de l’offrir à sa vieille tante malade ou son prof de S.V.T. ça

ferait tâche. Moi, le message me va très, très bien… Ça change des cadeaux

« thriller » avec les mots « sang, angoisse, chaos, fantôme, ou séquestrée » dans le

titre ^^. On voit les gens qui suivent, qui connaissent bien ce que je lis

d’habitude! Ah j’oublie de vous parler de ma Juju qui m’offre quasiment toutes les

semaines des magasines dont elle seule a le secret. Des fois que j’oublierai que

Cyril Lignac est avec Sophie Marceau, que j’oublierai que pour info, les régimes

en vogue en ce moment sont à l’avocat et au poivron ou aux noix de macadamia

et poudre de perlimpinpin. (Oui, j’ai utilisé le correcteur d’orthographe, et c’est

rare. Alors perlimpinpin s’écrit ainsi. Sûre).

 

 

 

Et le livre dans tout ça ?

Eden est une jeune fille qui vit à Portland avec sa mère

et qui va devoir passer l’été chez son père qu’elle ne connait pas beaucoup.

Divorcés depuis longtemps, elle ne l’a pas revu depuis 3 ans.


Elle va devoir prendre sur elle pour partir dans sa nouvelle famille recomposée.

Arrivée sur place, Eden comprend que son père a réussi financièrement. Une

belle maison et une belle chambre attendent la jeune fille, mais aussi une

nouvelle famille avec trois garçons. Mais le portrait de famille parfaite s’arrête

là. Car le plus âgé des trois garçons semble être violent, désagréable, et surtout

torturé. La curiosité d’Eden par rapport à ses secrets, aux raisons de ces

problèmes relationnels dans la famille, va grandir au fur et à mesure de

l’avancée de ses vacances.

 

Mon avis : Une assez bonne impression pour ce premier Tome (Il en sort un en mai et un autre encore en novembre en France). La couverture attire l’oeil ainsi que la petite phrase bien sûr, quelle ado de 15 ans ne tomberait pas dans le panneau ? Et pour moi ? Alors j’ai aimé l’histoire et les personnages pour leur excentricité, leur caractère, et pour le côté Hollywood Chewing-gum. J’ai apprécié la lecture pour sa légèreté, c’est vite lu, c’est frais, beaucoup de dialogues (sauf que j’ai eu un souci avec l’énonciation, la manière d’écrire : passer par le dialogue et brutalement retomber dans les pensées d’Eden, sans ponctuation!! Serait-ce un choix de la traduction, oui peut-être…) Autres points plutôt négatifs : on s’ennuie quand même, un peu bateau, peu d’action. Je trouve ça dommage. D’autre part, si vous avez lu After, c’est un peu plus « bébé », donc « jeunesse ». Vieilles de 28 ans 3/4 comme moi : ben vraiment vraiment trop « jeunesse ». Par contre, les vieilles comme moi se souviendront de Beverly Hills, Sunset Beach ou encore Melrose Place : on y est totalement mais en version « J’ai 16 ans et je sais tout mieux que personne ». Donc, on a Eden qui se prend pour une petite chef et qui se mêle des affaires des autres tout en tombant amoureuse. Bon, voilà quoi ! Tant pis pour nous les vieilles. Fallait naître il y a 15 ans pour apprécier ce livre à sa juste valeur. 

 

 

Publié dans Chroniques diverses, Romances | Pas de Commentaire »

La spirale des Abysses d’Olivier Descosse vu par Bouquinsprlefun : chronique coup de coeur

Posté par bouquinsprlefun le 8 avril 2016

La spirale des Abysses d’Olivier Descosse vu par Bouquinsprlefun

La spirale des Abysses d'Olivier Descosse

Une enquête envoûtante, prenante, des histoires entremêlées qui permettent de s’intégrer au décor comme dans une pièce de théâtre sombre et passionnante. Un thriller vraiment très réussi, complexe comme je les aime : le passé explique le présent, les ressemblances entre un père et son fils, le caractère qui se dévoile et les incompétences des uns et des autres qui impliquent des stagnations de l’enquête.

Olivier Descosse a reçu pour Le pacte rouge le prix du Polar du festival de Cognac en 2005. Il a aussi publié L’ordre noir, La liste interdite et Les enfants du néant.

J’avais reçu Les enfants du néant l’année dernière et je m’étais promis de le lire rapidement. C’est raté ;) Mais ça n’est que partie remise.

En bref ?

C’est l’histoire de Serge, un grec issu de parents adoptifs plutôt durs avec lui. Serge est un ancien flic plutôt doué et exigeant avec lui-même comme avec les autres. C’est lorsque son ex le rappelle pour l’avertir de la disparition de leur fils de 30 ans, fils dont il ignorait totalement l’existence, que sa carapace d’homme cinquantenaire n’ayant peur de rien se fissure lentement mais sûrement. Le fils caché, Thomas, a réellement disparu sans laisser aucune trace, et c’est à lui qu’incombe désormais la tâche de le retrouver, coûte que coûte.

Et donc ?

Il y a du génie dans ce livre. Et j’ai vraiment pensé à M. Chattam en le lisant. L’année 2015, j’avais découvert ce génie du thriller. Eh bien je ne pense pas m’avancer en disant que ma découverte 2016 s’il ne devait y en avoir qu’une serait celle d’Olivier Descosse. J’aime énormément son style et ses idées. Si vous voulez quelques références, j’ai pensé à Rivières Pourpres de Grangé, à Valentin Musso dans « La ronde des innocents » , à Nicolas Lebel ou encore à des enquêtes menées il y a une dizaine d’années le vendredi soir par les enquêteurs du feuilleton « P.J. ». ça ne vous dit rien ? Sûr ?

Le talent de l’auteur et le caractère de ce thriller m’ont vraiment plu. On est vraiment pris dans la spirale. Dès les cinquante premières pages j’ai aimé la plume d’Olivier Descosse. Il traite en effet avec brio les pensées des personnages, de Serge bien sûr en premier. Il le décrit tellement bien, avec beaucoup de descriptions mais aussi des flashbacks sur sa vie d’avant, son travail, comment il gère son entreprise, et puis sur son enfance et la mort de sa mère, qu’on s’attache évidemment à son enquête personnelle, aussi importante pour lui que pour son ex. La mystérieuse femme semble lui cacher des choses, puisqu’elle a mis énormément de temps à le contacter depuis la dite disparition de Thomas. Thomas est totalement inconnu à Serge, et pourtant Serge a le sentiment qu’il est une partie de lui, que sa troublante ressemblance avec lui est là comme un fil rouge, pour qu’il retrace sa vie et qu’il finisse par le retrouver. C’est comme un lien transparent qui les relie. J’ai trouvé ce livre très intéressant grâce à ça. D’autre part, les articles écrits par Thomas à son travail ont été minutieusement rédigés, j’ai adoré les lire et me faire mener par le bout du nez tout au long du livre. Le personnage de Thomas, dont on suit les traces surtout dans la troisième partie (son histoire, son côté sombre, ses éventuelles implications dans l’enquête…). C’est pourquoi je lui attribue la mention spéciale Coup de cœur de BPLF. Ca ne vaut pas grand-chose mais pour moi qui avais du mal à lire depuis quelques semaines, j’ai vraiment adoré et j’ai puisé cette envie d’en lire plus, d’en apprendre plus sur l’histoire de Thomas et de Serge, ce qui donne au livre un caractère d’exception et énormément de plaisir.

COUP DE COEUR 2016

#bouquinsprlefun

Publié dans Chroniques diverses | Pas de Commentaire »

 

Stephanie durieux |
La Ronde Des Mots |
Metaphysique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lasortie
| Famillerecompose
| Coincescheznous