• Bienvenue à tous les lecteurs !

    Bienvenue à tous les lecteurs !

  • Visites

  • Catégories

  • Agenda

    mars 2016
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Que vous soyez lecteur ou auteur, ce site est fait pour vous

    Vous trouverez des articles sur mes lectures, mais aussi de nombreuses chroniques, des hebdos, des photos de ma bibliothèque et mes piles à lire. Je cherche à promouvoir les jeunes écrivains en devenir mais aussi à débattre sur les best-sellers...
    J'ai écrit deux romans, n'hésitez pas à aller faire un tour sur le site Edilivres
    http://www.edilivre.com/une-question-de-confiance.html#.VYMjWka85Ec
    http://www.edilivre.com/l-enquete-espagnole.html#.VYMjeUa85Ec
    Je me ferai un plaisir de vous dédicacer ces petits livres!

  • Pages

  • Fils RSS

  • Instagram

    Suivez-nous

La fille de Brooklyn de Guillaume Musso : Chronique de BPLF

Posté par bouquinsprlefun le 29 mars 2016

La fille de Brooklyn de Guillaume Musso

Sorti en Mars 2016

Connaissons-nous vraiment nos compagnons/compagnes ? Pourquoi serait-il impossible de douter de leur honnêteté ?

Le narrateur de l’histoire, Raphäel, est un ancien enseignant, auteur vivant de son art. Spécialiste des thrillers, conscient de la chance qu’il a d’avoir du succès. Papa d’un petit garçon, Théo, séparé d’avec sa maman, pas du tout à l’aise dans son rôle de maman, trop préoccupée par son éminente carrière. Et puis il y a Anna, rencontréeLa fille de Brooklyn de Guillaume Musso : Chronique de BPLF dans Chroniques diverses arrow-10x10 à l’hôpital où elle travaillait en tant qu’interne en médecine, l’hiver précédent. Le bonheur à deux. Depuis six mois. Un mariage imminent.

Anna a disparu. La fiancée dont il était tombé éperdument amoureux récemment a disparu.

Raphaël est sous le choc. Il ne peut croire à une fuite, une fugue, une rupture pour aller avec un autre homme… Il ne sait pas ce qu’elle fait, mais ce n’est pas son genre de disparaître comme cela… Est-elle retenue captive ? Est-elle morte ?

Avant sa disparition, Anna et lui s’étaient disputés. Elle lui avait montré une horrible photoarrow-10x10 dans Romans, dévoilant ainsi un secret bienarrow-10x10 gardé, qui avait choqué le narrateur… Raphaël en vient à douter réellement de l’innocence de sa chère Anna. Après tout, elle a toujours été très mystérieuse sur son passé, ses fréquentations, sur tout en fait. Et si elle était en cavale ou coupable d’une horreur ? Est-ce qu’elle en serait capable ? Elle devaitarrow-10x10 retourner à son appartement et n’y est jamais allée. Elle avait pris l’avion pour retourner à Paris et finalement, on a perdu sa trace. Même Marc, meilleur ami et voisin depuis 5 ans, ancien flic plutôt excellent, ne sait que penser au début de l enquêtearrow-10x10… Mais Raphaël aura besoin de son aide et de toute sa confiance pour retrouver celle qu’il aime… Quoi qu’il arrive. L enquêtearrow-10x10 commence par une fouille méticuleuse de l’appartement d’Anna sur Paris, où Raphaël était venu à peine 5 ou 6 fois. L’écrivain et l’ancien policier vont user de leurs précieuses connaissances en matière d’enquêtes et de scènes de crime pour comprendre ce qui est arrivé à Anna.

Connait-on vraiment la totalité d’une personne avec qui on va se marier ? Est-on sûr de la véracité de la parole de l’autre alors même qu’on sait qu’il ou elle a des secrets ?

Le lecteur devient comme complice, acteur, personnage secondaire de ce roman / thriller on ne sait pas trop !

Guillaume Musso nous emporte avec lui, comme on porterait un attaché-case pour aller au travailarrow-10x10. De chapitre en chapitre, on est soulevé, happé, mené par le bout du nez, on sourit, on crie, on se dit « Tsss mais non !  » on se rebelle, on s’interroge, on s’assoit, on se relève, on se pose, on se bouge, on aime, on adore. J’ai eu beaucoup de coups de cœur chez cet auteur, et celui-ci est dans mon top 3 après « La fille de papier » et « Central Park ». J’aime le côté rock, mystère, plus pointu, plus aiguisé que les anciens, plus noir, plus intriguant encore. J’aime énormément cette orientation que prend Guillaume Musso. Je suis totalement fan et j’assume ! Il a le don de marier à la fois le verbe, la prose, les descriptions, le récit sans que ce soit trop long ou trop insupportable. Il donne vraiment de sa personne pour concilier émotions et narration tout en éveillant notre curiosité et notre hâte de finir son livre.

Ce qui distingue cette enquête des autres ?

Peut-être les confidences, sans doute autobiographiques, que fait l’auteur à son lectorat. En aparthé, il nous parle de son travail d’auteur, des difficultés d’un écrivain, des personnages, de la passion pour le boulot… C’est un choix très osé et qui est merveilleusement bien orchestré.

Peut-être le personnage de Marc, présenté avec autant d’attachement que de subtilité, d’humour, avec une touche de force et de muscles. J’aime énormément. Je rêverai de le retrouver dans un prochaine roman !!

Et même s’il a quelques similarités avec P. Bauwen dans « Seul à savoir » ou H. Coben dans « Six ans déjà », j’aime bienarrow-10x10 l enquêtearrow-10x10 sur fond de romance. J’aime l’énonciation qui présente à la fois un journal intime, un dialogue avec le lecteur et un dialogue entre Raphaël et Anna, lorsqu’il s’adresse à elle pour la retrouver…  C’est vivant et intriguant à la fois, on est très vite enspiralé. Quoi, j’invente des mots si ça me chante, okay ?

Et puis il y a un thème de fond qui me semble aujourd’hui au point le plus brûlant de notre actualité : l’usurpation d’identité et cette espèce de liberté folle qu’ont les gens d’aller et venir à leur guise sans se faire prendre… On connaît les plus affreuses des conséquences sur notre sécurité et notre vie quotidienne, à l’heure où « terrorisme », « attentats », « insécurité » sont sur toutes les lèvres alors qu’on devrait parler plutôt « jonquilles », « soleil » et « quand est-ce qu’on commande les vacances? ».

De plus, les faits divers sont parfois inquiétants : meurtres, enlèvements, tout ce qu’on entend semble assez dingue… et G. Musso en parle dans ce roman d’une main de maître. Dénonçant les affres de la psychologie humaine ? Je n’en sais rien. Mais ça m’a quand même fait penser à ces horribles histoires que l’on écoute distraitement jusqu’à ce qu’elles arrivent à quelqu’un qu’on connaît, ou dans les environs, ou à quelqu’un de l’âge d’un proche, un enfant etc. Moi qui suis fan de « Faites entrer l’accusé », « Cold case », « Bones », « NYSVU » je suis bien gâtée dans ce roman…

En plus, on y parle de ma région… pour des faits terribles, certes, mais quand même. Et puis, au bout d’un tiers du livre, je suis encore plus sous le charme, puisqu’on part à New-York. Et là c’est une autre partie de moi, celle qui est totalement passionnée et curieuse, et rêveuse aussi, qui se réveille.

La complexité de l’histoire, des dialogues, des recherches, et cette énonciation multiple, -dans laquelle les personnages clé de l’histoire nous permettent d’ouvrir leur cœur et leur boîte à souvenirs- permettent au lecteur de se représenter le passé et d’en comprendre chaque réaction des personnages du présent, comme plusieurs enveloppes qui se décachètent petit à petit en parallèle.

Un peu à la manière d’Alex de Pierre Lemaître, on se demande si toutes les victimes deviennent bourreaux, et si tous les bourreaux ont été victimes… La vie n’est pas en noir ou en blanc mais il y a des nuancesarrow-10x10. (Pas 50, mais bien plus de nuancesarrow-10x10 que cela ! ). Donc, je vous assure, ce livre est vraiment un petit bijou d’ingéniosité et de mystères. La double enquête menée par Raphaël et son ami permet à l’auteur de nous faire avancer parfaitement vers notre terre inconnue, vers le Ghost presque inaccessible : vers Anna.

J’avoue qu’en ce moment je lâche la lecture « plaisir » pour la lecture « révisions » et là ça fait un bien fou : savoir qu’on ne perd pas son temps avec un bouquin digne de ce nom, savoir qu’il y a vraiment un bon moment à la clé, ça n’a pas de prix.

Merciarrow-10x10à toi Aurelie Bouquine de m’avoir offert ce si précieux cadeauarrow-10x10 !!! Sans toi je me demande si j’aurais tenu jusqu’aux prochaines vacances sans craquer sur la version papier !

J’ai vraiment hâte d’avoir votrearrow-10x10 avis pour comparer. N’hésitez pas à commenter cet article…

 

Une Réponse à “La fille de Brooklyn de Guillaume Musso : Chronique de BPLF”

  1. Carine dit :

    Merci pour cet article ! N’ayant pas encore lu de livre de Guillaume Musso (sacrilège !), le titre de ce roman me tente bien, d’autant plus que notre séjour à NYC/Brooklyn approche…
    Je vais me laisser tente grâce à ton avis ! J’ai déjà lu toute la série Myron Bolitar (et Mikey Bolitar dans la foulée) de Harlan Coben suite à tes conseils, alors ça y est, c’est parti, je te suis sur Musso :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Stephanie durieux |
La Ronde Des Mots |
Metaphysique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lasortie
| Famillerecompose
| Coincescheznous