• Bienvenue à tous les lecteurs !

    Bienvenue à tous les lecteurs !

  • Visites

  • Catégories

  • Agenda

    septembre 2015
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Que vous soyez lecteur ou auteur, ce site est fait pour vous

    Vous trouverez des articles sur mes lectures, mais aussi de nombreuses chroniques, des hebdos, des photos de ma bibliothèque et mes piles à lire. Je cherche à promouvoir les jeunes écrivains en devenir mais aussi à débattre sur les best-sellers...
    J'ai écrit deux romans, n'hésitez pas à aller faire un tour sur le site Edilivres
    http://www.edilivre.com/une-question-de-confiance.html#.VYMjWka85Ec
    http://www.edilivre.com/l-enquete-espagnole.html#.VYMjeUa85Ec
    Je me ferai un plaisir de vous dédicacer ces petits livres!

  • Pages

  • Fils RSS

  • Instagram

    Suivez-nous

CONCOURS Cé la rantré !

Posté par bouquinsprlefun le 4 septembre 2015

 CONCOURS Cé la rantré !

=>>>>>>> TENTEZ DE GAGNER UN GRAND LIVRE OU DEUX LIVRES AU FORMAT POCHE !

11924919_942309535810776_9112548041438598151_n

Bonjour à tous, camarades blogueurs, lecteurs, auteurs et surfeurs ;)

Comme c’est la rentrée et que l’on vient de dépasser les 8000 vues sur mon blog cette semaine,

je vous propose un nouveau CONCOURS, le numéro 3 depuis Janvier…

POUR TENTER DE GAGNER UN OU DEUX LIVRES AU CHOIX PARMI 3 LIVRES « SURPRISE »

 

POUR JOUER, C’est FACILE :

Il vous suffit -d’aimer ma page Facebook « Bouquinsprlefun » ici

                        -de laisser voguer votre imagination dans le passé :

                                                        
REDIGEZ UN TEXTE SUR VOTRE MEILLEUR/PIRE SOUVENIR DE RENTREE,

OU SUR UN SOUVENIR D’ECOLE QUI VOUS TIENT A COEUR.

*UNE PAGE FORMAT A4 MAXIMUM, QUE VOUS POUVEZ ILLUSTRER D’UNE PHOTO EN SUS

*LE TEXTE EST A COPIER CI-DESSOUS DANS LES COMMENTAIRES OU

A ENVOYER SUR MON ADRESSE MAILCONCOURS Cé la rantré ! dans Chroniques diverses arrow-10x10 OU SUR MA PAGE FACEBOOK EN MP

melaniegriesmar@gmail.com

TOUS LES TEXTES SERONT PUBLIES SUR MON BLOG

LE GAGNANT SERA CELUI OU CELLE QUI ECRIRA LE PLUS BEAU TEXTE.

*VOUS VOUS ENGAGEZ DONC A ACCEPTER QUE LE TEXTE SOIT PUBLIE SUR CE BLOG…

*CONCOURS VALABLE du VENDREDI 4 SEPTEMBRE AU VENDREDI 11 SEPTEMBRE

RESULTATS LE DIMANCHE 13 SEPTEMBRE.

 

=>A VOS CLAVIERS ! Bonne rentrée et que le sort vous soit favorable ! 

 

 

Une Réponse à “CONCOURS Cé la rantré !”

  1. Paul Eric Allegraud dit :

    Voilà ma petite participation au concours « Cé la rantré ! ». Bien entendu, comme le disait Boris Vian, « tout est vrai, puisque je l’ai inventé »

    Zone d’éducation protégée

    Ce matin, c’était la rentrée. Je redouble ma sixième, alors la rentrée, je connais, mais là, c’était pas du tout comme l’année dernière et j’avais vraiment le seum d’y aller. Faut dire qu’il s’est passé quelque chose pendant les vacances. Quelque chose de génial, complètement ouf ! Enfin, sur le moment, ça m’a paru le truc le plus méga-génial qui pouvait nous arriver : mes parents ont gagné au loto ! Et pas une petite somme, non, on a tellement de fric que mon père a dit qu’il n’aurait plus jamais besoin de travailler de sa vie. Ça va pas changer grand-chose, vu qu’il a plus souvent été au chomdu qu’au boulot.
    Les premiers jours, j’étais comme un dingue en imaginant tout ce que je pourrais enfin avoir. Une télé à moi avec une super console, un ordi, un VTT et plein de machins dont je rêve depuis toujours. C’était dingue, j’arrivais même plus à savoir ce qui me faisait le plus envie. Mais la joie n’a pas duré longtemps.
    D’abord, on a eu interdiction d’en parler. Mes parents se sont mis à faire des messes basses et c’est à peine si on avait le droit, mes frères, mes sœurs et moi, d’aller jouer avec nos potes de la cité. Moi, tu parles, ça me démangeait de le crier sur les toits qu’on était riche, mais le vieux nous menaçait de nous mettre en pension si on ouvrait notre bec.
    Ensuite, on a déménagé. Pas le petit déménagement pour changer de cité comme quand ils avaient démoli la barre des Acacias, où on habitait avant. On est carrément parti dans une autre ville. Un bled que je connaissais que je connaissais que de nom, vu qu’on va jamais nulle part. Et comme c’était pas le porte à côté, adieu les copains ! Bon, ce qui a de bien, c’est que maintenant, on a une maison pour nous tout seuls, mais au début, le flip ! J’ai cru qu’il n’y avait que des vieux dans ce quartier. En fait, tous les mômes de mon âge étaient partis en colonie ou chez la famille. J’en ai vu quelques-uns, à la fin des vacances, rien que des petits cons. C’est pas comme dans la cité, ils ne sortent jamais jouer dans la rue. Ils restent dans leur baraque et s’invitent les uns chez les autres. Moi, personne ne m’a invité.
    Mais ça, c’est pas le pire. Mes vieux se sont mis dans la tête qu’on devait avoir une bonne éducation, maintenant qu’on avait du pognon. Jusqu’à présent, elle a consisté à nous flanquer des torgnoles quand on faisait trop de connerie, leur éducation de pauvre ! Alors c’est quoi ce délire de nous inscrire dans une école privée ? Y-z-ont viré chtarbés ou quoi ? Si c’est ça être riche…
    Je parlais de la rentrée. T’imagines, quand je me suis pointé ce matin au portail de mon nouveau bahut, dans les vêtements tout neufs choisis par ma reum, le genre swag que t’oses même pas bouger avec, j’étais carrément dèg. J’avais trop l’air d’un boloss, tous les autres me mataient en soumsoum ou bien ils me calculaient même pas.
    Dans la classe, ça s’est pas arrangé. D’abord, ce connard de prof d’histoire qu’a fait les présentations n’a même pas été capable de prononcer mon nom correctement. Je m’appelle Sefrioui, pas Sefrillou ! Malik Sefrioui. Quand je l’ai corrigé, ça a été le bordel, tout le monde s’est marré. Résultat, à la récrée, il y en a deux qui l’ont ramené en me traitant de cassos, je les ai défoncés. Premier jour d’école, je me retrouve chez le dirlo. Deux heures de colle et un mot aux parents ! Ça, je m’en fout, ils savent à peine lire le français, mes vieux. Ce qui me fout la haine, c’est qu’ils ont même pas été puni, les marioles que j’ai tannés. Pourtant, c’est eux qui m’ont traité.
    Mais c’est pas grave, je les ai bien calculés, moi, ces fils de bourges. Des bouffons qui font crari, qui se donne des airs caillera, mais qui vont pleurer dans les jupes de leur mère dès qu’il y a un blèm. Je vais phoné à mon pote Rachid, on va se monter une petite combine. Je vais les faire bédaver, ces guignols, d’abord gratos et quand ils seront accros, ils allongeront les bifs. Dans un mois, ils me mangent tous dans la main.
    Je sens que ça va être une année d’enfer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Stephanie durieux |
La Ronde Des Mots |
Metaphysique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lasortie
| Famillerecompose
| Coincescheznous