• Bienvenue à tous les lecteurs !

    Bienvenue à tous les lecteurs !

  • Visites

  • Catégories

  • Agenda

    août 2015
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Que vous soyez lecteur ou auteur, ce site est fait pour vous

    Vous trouverez des articles sur mes lectures, mais aussi de nombreuses chroniques, des hebdos, des photos de ma bibliothèque et mes piles à lire. Je cherche à promouvoir les jeunes écrivains en devenir mais aussi à débattre sur les best-sellers...
    J'ai écrit deux romans, n'hésitez pas à aller faire un tour sur le site Edilivres
    http://www.edilivre.com/une-question-de-confiance.html#.VYMjWka85Ec
    http://www.edilivre.com/l-enquete-espagnole.html#.VYMjeUa85Ec
    Je me ferai un plaisir de vous dédicacer ces petits livres!

  • Pages

  • Fils RSS

  • Instagram

    Suivez-nous

Partir de Tina Seskis

Posté par bouquinsprlefun le 26 août 2015

Partir de Tina Seskis dans Chroniques diverses 9782749140056-193x300Partir de Tina Seskis

C’est l’histoire d’une vie, l’histoire d’Emily et de Catherine. Emily décide de refaire sa vie, quitter son mari, quitter son travail, sans se retourner. Comme de nombreuses personnes, Emily change d’identité et de mode de vie, dans l’espoir d’un avenir plus clair…

De Manchester à Londres, Tina Seskis nous fait passer un bon moment, des expériences nouvelles s’offrent à Emily qui profite de la vie à sa manière. Elle trouve un nouveau logement, un travail, et s’habitue à la foule dans le métro, aux modes de vies  de ses nouvelles connaissances, jusqu’à ce qu’elle se rende compte qu’en fait, la vie n’est pas forcément meilleure…

Un bilan mitigé pour ma part …

Un roman assez sympathique dans l’ensemble mais qui manque de nuances selon moi. Je me suis ennuyée. Les 100 premières pages m’ennuyaient déjà, et j’ai espéré qu’il y aurait plus d’action après, ce n’est pas vraiment venu. Peu de rebondissements, de scènes qui bougent, de surprises. Déçue, très déçue par la fin, dommage. On s’attend à vivre une aventure bien plus excitante et plus romantique aussi… bref, je lui mets un 5/10…

Publié dans Chroniques diverses | Pas de Commentaire »

L’Hebdo fait sa rentrée : Pourquoi j’aime les séries policières

Posté par bouquinsprlefun le 24 août 2015

Pourquoi j’aime les séries policières  

A l’origine de ma passion pour les livres policiers, polars et thrillers : les séries tv du même genre.

Si vous voulez me faire plaisir, donnez-moi un bon livre policier ou offrez-moi un samedi soir à la maison avec New York Unité Spéciale pour les Victimes ! 3 millions de gens font comme moi ;)

« Qu’est-ce qu’on a ? -Un mort !! Ca ne se voit pas ? »

lie_to_me2Au commencement, j’aimais les séries françaises devenues maintenant totalement ringardes (désolée mais à un moment il faut être réaliste). Elles passaient le mercredi ou le jeudi soir sur la 1, le vendredi sur la 2 ou la 6. Je faisais d’abord mes devoirs en même temps. J’ai toujours fait mes devoirs en même temps que la télé. La télé était l’objet phare de mes soirées. Et les livres. Donc, il y avait par exemple ces vieilles séries si jolies avec des inspecteurs tous gentils et bien fringués, en impair de préférence, avec leurs coupes avec franges et bouclettes, qu’on affectionnait pour leur gentillesse avec les témoins, leurs regards interrogateurs « Et vous n’avez rien vu ? Rien entendu ? Vous étiez proche de la victime, non ? Vous aviez des soucis d’argent ?  » etc. Il faut avouer que les ingrédients étaient vraiment simples mais n’est-ce pas la meilleure recette pendant qu’on fait ses devoirs de maths ?! 2x + 3 = 35x -5y. Essaie donc de te concentrer, toi, avec un épisode de Lost ! (Non, ok, Lost n’existait pas encore à l’époque).

Lorsque la chaîne M6 est venue dans nos quotidiens, qu’elle s’est démocratisée, j’en suis venue aux séries américaines et anglaises que l’on commentait à l’école entre potes. C’était obligé. Et j’ai vraiment accroché. Bien sûr que c’est un effet de mode, et je l’assume entièrement. Mais les livres n’y étaient pas pour rien non plus.

J’ai commencé à faire mes choix, à préciser ce que j’aimais ou pas comme séries, en parallèle de Bones - Un après-midi de chienmes lectures. Agatha Christie a été remplacée par Mary Higgins Clark (mon premier : le Renard, puis La maison du clair de lune, La maison du guet, Dans la rue où vit celle que j’aime, Avant de te dire adieu ou encore Ne pleure pas ma belle). Et Stephen King : Carrie en premier. Les vieux romans jeunesse ont donc été remplacés par ceux-ci et la bibliothèque était un rendez-vous immanquable le mercredi. Pour les plus jeunes d’entre vous, la bibliothèque était un endroit horrible dans lequel il n’y avait même pas de DVD, et que les CD étaient encore sous forme de truc tout plat avec deux trous qui tournent, appelés cassettes audio, à mettre dans un truc tout carré rose fluo, jaune ou noir avec des écouteurs de la taille d’un coquillage et un son absolument exécrable.

Une experte des Experts 

Avez-vous remarqué les années 2000 et leurs continuels flots de séries sur toutes les chaînes ? Je mange des Experts le matin le midi le soir et… zut y’a foot, ben je zapperai je trouverai autre chose du même acabit ! Sinon, il y avait plein d’autres séries, Dawson, Charmed, ou encore One Tree Hill qui venaient petit à petit. Hors sujet ? Ta gueule et fais ton propre blog !

Tout cela pour dire que j’ai commencé à sélectionner réellement mes séries. Ainsi, j’ai regardé les experts pendant au moins un an de ma vie, rediffusions non comprises ^^, tout y passait, CSI, Miami, Manhattan, en VO VF et j’en ai même fait un exposé à la fac des années plus tard en « Langue Orale ».  Et j’adore toute la gamme de « New York » Unité Spéciale, Section Criminelle, Justice, ainsi que Londres mais c’est moins fréquent. Je préfère bien sûr les enquêtes, mais la fin avec les audiences, j’adore aussi. « Pas d’objection, votre honneur! » Ce qui fait que j’adore, c’est le charisme des acteurs, leurs styles très particuliers, très stéréotypés c’est vrai, leur grain de folie, l’humour pendant les enquêtes, les disputes entre coéquipiers, les couples d’enquêteurs, les disputes juges/avocats/flics, ou encore les dénouements totalement surprenants, genre prise d’otage ou autres. J’aime ces séries parce que quoi qu’il arrive, on sait que crossing-lines-nbcc’est extrait du réel, que c’est proche de la réalité mais avec une barrière, donc aucun moyen d’avoir peur. C’est juste que j’aime trop ces situations dans lesquelles les flics se retrouvent piégés, se prennent des baignes et rebondissent. Comme on doit faire dans la vie, quoi. Dès qu’on se trompe de client, on continue et on va mener l’enquête ailleurs. Mais en tout cas, il y a une justice… généralement ! J’aime aussi la guerre des gangs, les traffics, les enlèvements, les serial killer qui sont en fait « monsieur tout le monde », les crimes sur les campus. J’aime le fait que la plupart des séries américaines soient si « clichés » que ça en devient… réaliste. J’aime voir les villes américaines, les scènes de crime originales et l’avion dans Criminal Minds. J’aime les personnages totalement décalés de la réalité, les geeks qui pianotent sur leurs ordis pour situer les assassins probables, les frangins qui réfléchissent dans la série Numbers, la Médium qui travaille avec la police qui la croit totalement, etc etc. Ces petits rien qui font qu’on aime suivre les policiers. Et qu’on accroche aux séries. C’est bien le but, non ?

 

Mon préféré étant celui avec Benson et Stabler, vous savez, L’Unité Spéciale des Victimes (Law and Order, Special Victim Units in English). Alors celui-ci vraiment je reste accro. Je connais les premières saisons par cœur, notamment les épisodes où les familles des inspecteurs sont impliquées, où il y a des enlèvements d’enfants ou autres. J’adore. C’est parfois sanglant, le suspense et l’action sont présents, et ils suivent l’actualité, puisqu’il y a eu des épisodes liés au 11 Septembre et à notre français DSK…  On reconnaît les saisons en fonction des coupes de cheveux d’Olivia Benson ! J’aime trop. Le chef, les coéquipiers, la juge qui jouait dans « Madame est servie », l’assistante du procureur, tout le monde. J’aime leurs petites séquences, la manière de les filmer, d’interroger les suspects, le bluff, les arrestations, les jugements, tout m’intéresse. Sauf quand je m’endors à 2h30 du matin et m… j’n'ai pas vu la fin. Dégoûtée. ^^ Et c’est un des seuls feuilletons que je revois avec grand plaisir, même si je sais qui a fait le coup. Par contre, petite manie : je ne regarde jamais si j’ai raté le début. Je déteste ça. C’est avant le générique, c’est très important, comme dans Malcolm ^^ sinon je zappe.

 

Un Esprit Criminel ?

collage-copshows

Vous êtes-vous déjà demandé de quoi viennent ces intérêts qu’on a à regarder ou lire des choses aussi « violentes » ?

Pour moi, la société change à tel point que tout devient banal, tout même les choses les plus horribles, les plus insupportables. Du moment qu’il y a un peu de sang, un esprit complètement dingue qui tue, en série ou non, de pauvres victimes innocentes ou délinquantes, et un mystère à résoudre, moi, j’accroche. Je ne suis pas difficile. Mais aujourd’hui, on peut se demander si tout cela est normal. Où peut-on s’arrêter à la tv en termes d’éducation à la citoyenneté, d’âge légal pour regarder tout et n’importe quoi, d’exemples pour les jeunes ou encore de morale ? Je me pose souvent ces questions, sans vraiment y trouver de réponses. Chacun pour soi, chacun fait comme il veut, tant que cela ne lui donne pas l’idée d’aller assassiner ses voisins dans la nuit.

D’un autre côté, je ne pense pas que regarder ce genre de divertissement soit si « mal », si grave ou une marque de déviance. Pas du tout. C’est à la fois de la curiosité, une espèce de « voyeurisme » dans le sens « je suis curieux, ça m’étonne, je continue à regarder », et la recherche du dénouement, du suspense.

D’autres disent que chaque épisode est le même, qu’il se finit toujours par « Vous êtes en état d’arrestation ». Ou alors « L’accusé est jugé : coupable ». Mais non, ce qui est intéressant, c’est d’être attentif aux détails, aux témoignages, aux secrets des victimes afin de trouver la solution à travers les enquêtes. Tout est différent, à chaque épisode. Et le fait de suivre les enquêteurs sous forme de série fait que vous vous attachez à eux, vous avez envie de les suivre dans leurs vies personnelles. Par exemple, Brennan et Booth dans Bones, ou les agents du NCIS, l’équipe de choc d’Esprits Criminels ou encore Goren et Eames dans NY Section Criminelle… Ils sont dépeints comme des personnages tellement humains, avec leurs défauts, leurs secrets, leurs addictions, leurs failles, que l’on est obligé d’en chercher plus, de suivre avec précision leurs avancées…cliché ou pas, je m’en fiche !

Sommes-nous des « esprits criminels » nous accro à ce genre de séries ? Recherchons-nous à élaborer le crime parfait grâce à toutes les techniques scientifiques inspirées de la vie réelle ? Je ne pense pas… ou du moins je n’espère pas !

 

Et maintenant, quelles séries ?

2464737_1964J’avoue que je suis toujours contente de regarder les séries citées ci-dessus. Sauf les Experts, je n’en peux plus ^^ étonnant, non ? Et sinon, en nouveautés ? Je regarde ce qui passe, du français aussi, mais surtout américain. J’essaie de me mettre à jour l’été surtout, avec Law and Order Special Unit, Dexter, Bones, Chicago Police Department, Criminal Minds, Justified, Arrow, True Detective, Mentalist, NCIS, Criminal Minds, ou Elementary, Engrenages, The Glades, Profilage, Section de Recherche, RIS,  Sans réel ordre de préférence.

 

DEVINETTE : Quelle série est actuellement la plus regardée dans le monde ? NCIS !

« Diffusée depuis le 23 septembre 2003 aux Etats-Unis, NCIS (Naval Criminal Investigative Service ou service d’enquêtes criminelles de la Marine) a su se faire une audience importante au fil des années et le fait que la série soit aujourd’hui la plus regardée au monde n’est guère une surprise pour les adeptes de Leroy Jethro Gibbs et son équipe.

Le mercredi 11 juin, le festival TV de Monte-Carlo a remis au NCIS la Nymphe de l’audience TV internationale. La série est d’ailleurs distribuée dans le monde entier par CBS Studios International et gagne environ 57,6 millions d’amateurs en 2003 selon 20minutes.fr. Toujours selon le site, Mark Harmon et Gary Glasberg ont déclaré à travers un communiqué « Alors que NCIS entre dans sa douzième saison, nous ne pouvions être plus heureux d’apprendre que nous sommes la série numéro un dans le monde. » SOURCE : http://lapauseinfo.fr/ncis-serie-la-plus-regardee-au-monde-1610/

 

Quelques séries policières dont j’étais ou je suis accro et j’assume complètement !

New York Unité Spéciale, New York Section Criminelle,  Criminal Minds , CSI (préféré : Mahnattan), NCIS (Washington), Bones, Numbers, Medium, Affaires classées, Preuves à l’appui, Cold Case, Dexter, Hawaï 0.5 ; P.J. , New York 911, Londres Police Judiciaire, New  York police judiciaire, Quai numéro 1, John Doe, Police Sidney, Affaires Classées, Brooklyn 911, New York 911, Profilage, Le juge est une femme, Une femme d’honneur, Julie Lescaut, Les dessous de Palm Beach, NYPD Blue, X-files, Hercule Poirot, Jessica Fletcher, Les bleus : premiers pas dans la police, Le rebelle, Profilers, Alerte Cobra, Castle ….

 

Conclusion

Voilà, je pense avoir fait le tour, même si je pourrais continuer des pages et des pages encore ! En tout casbraquo-saison-1-affiche-223x300 je pense que ce genre de séries est vraiment mon préféré parce que non seulement on a à chaque fois une enquête avec des inspecteurs, des agents de tous niveaux, qui sont tous nécessaires à leur résolution. Des personnes qui ont toutes un grain de folie, une passion surprenante ou encore un secret, ce qui les rend si proches des spectateurs…Mais on a aussi des scénaristes qui bossent comme des dingues, c’est le cas de le dire ! Un succès phénoménal de la décennie 2000 des Experts et tous leurs dérivés, et des rediffusions qui font le bonheur des chaînes. Enfin,  si je n’avais pas autant détesté les sciences, avec un puissance 1000 pour les maths, j’aurai adoré faire un métier de la police scientifique ;) J’espère que vous avez passé un bon moment et j’espère lire vos réactions au bas de cet article ou sur mes publi sur ma page Facebook. En attendant, je vais voir si je n’ai pas un truc à lire d’urgence … on ne sait jamais ;)

Publié dans Chroniques diverses, HEBDO | 3 Commentaires »

Le mec de la tombe d’à côté de Katarina Mazetti

Posté par bouquinsprlefun le 24 août 2015

Le mec de la tombe d’à côté de Katarina Mazetti

Le mec de la tombe d'à côté de Katarina Mazetti

Résumé : « Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune. Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance, rempli de livres. Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d’à côté, dont l’apparence l’agace autant que le tape-à-l’œil de la stèle qu’il fleurit assidûment.

Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s’en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée bonne dose d’autodérision. Chaque fois qu’il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie.

Un jour, pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis… C’est le début d’une passion dévorante.

C’est avec un romantisme ébouriffant et un humour décapant que ce roman d’amour tendre et débridé pose la très sérieuse question du choc des cultures. »

Une énorme déception pour moi

-La couverture est chouette, un peu bohème, un peu nunuche mais ça fait du bien de temps en temps !

-Une histoire morne et sans vie, personnages médiocres, peu attachants, peu vivants.

-Le style était bien, passage des mêmes événements vus par lui et par elle, j’ai préféré lui.

-J’ai détesté, trop court, trop peu vivant, pas de passion, ni de romantisme. certains détails cassent tout le charme, c’est nul et bien trop calme. d’un ennui mortel. Déçue par ce qu’on annonce, une jolie couverture, un résumé sympa, mais finalement rien mais rien dans le contenu.  Version de l’amour est dans le pré délavée, aussi nulle que l’émission. J’assume entièrement !

Toutefois j’ai en réserve « Le caveau de famille » et je le lirai… si j’arrive à oublier celui-ci.

Publié dans Romances, Romans | Pas de Commentaire »

La Tour de Sélénité d’Arnaud Codeville

Posté par bouquinsprlefun le 23 août 2015

La Tour de Sélénité d'Arnaud Codeville  dans Romans 51nn0vyezgl._aa324_pikin4bottomright-5722_aa346_sh20_ou08_-300x300Il fut un temps, je me passionnais pour les séries policières. Tout y passait, mes préférées étant bien sûr CSI, Criminal Minds, New York Unité Spéciale, NCIS, Bones et j’en passe et des meilleures. J’étais à fond dans les enquêtes, j’aimais bien les rapports entre témoins, victimes, policiers etc. Et le charisme des inspecteurs faisait que j’étais très, très à l’heure lorsque les nouvelles saisons arrivaient. Mais ça, c’était avant. Avant les rediffusions que je commence à vraiment connaître par cœur, dans les langues de Shakespeare et de Molière ! Marre marre marre des rediffusions. Je suis donc en quête de nouvelles séries. Mais ne me parlez pas d’Under The Dome, je n’y comprends rien, ni aux livres, ni à la série. Pire que Lost. Ou pas.

En ce moment, j’ai l’impression de passer à l’étape supérieure. En effet, depuis mes lectures de Stephen King en 3ème, j’avais compris que j’aimais bien ces histoires légèrement dégoutantes et qui vous donnaient la chair de poule à une heure du matin quand tout le monde dort. Par contre, les films d’horreur, niet. Je déteste ça. J’ai dû en voir trois ou quatre en tout !!! Gotikha, Carrie, Belphégor, Souviens-toi l’été dernier ou encore … ben c’est tout !!

Alors comment cela se fait-il que j’aime autant ces livres bien dégueu et bien sanglants, ceux qui vous choquent, que vous vous obligez à finir pour pouvoir « refermer ces horreurs » et vous mettre à l’abri de l’assassin, seule solution pour vous protéger que de lire jusqu’à la dernière page ? Je ne sais pas du tout, je sais une chose : je suis certaine que je n’ai pas « peur » dans la vie réelle, que je fais bien la distinction entre le livre et le réel, mais je pense que l’envie de frissonner, de mener l’enquête, et de savoir ce qui se passe est plus forte que la « peur ». Il y a plusieurs choses qui font peur dans les livres : l’effroi, l’horreur, les machinations diaboliques, les monstres cachés dans l’ombre. Le fait est que plus c’est effrayant, plus je les lis. Rien à voir avec les « fais-moi peur » ou « chair de poule » qu’on lit à partir de 10 ans ! Du coup, je me demande si ce n’est pas venu du fait que j’aimais bien les séries policières, mais que mon domaine grandit un peu, que je m’éloigne des lectures pour « jeunesse » et que j’essaie d’explorer des domaines plus réalistes tout de même. J’ai hâte de voir le téléfilm d’Harlan Coben, joué avec Alexandra Lamy en rôle principal cet automne. (J’avais écrit un article dessus). En tout cas je suis certaine que j’aime lire ces thrillers ou autres livres d’horreur d’une traite, comme ça je peux m’endormir sereinement ^^ et je ne fais jamais de cauchemars après !

 

La tour de Sélénité est un livre incroyable.

C’est l’histoire d’Adel, un prof de lettres, qui s’installe dans une nouvelle ville un mois avant la rentrée des classes. Entouré de ses nouveaux collègues, il va faire sa rentrée à peu près normalement. Pas de chance avec son ex-femme qui lui refuse le droit de voir leurs enfants.

Un jour, deux de ses collègues partent en expédition dans un village à 700 kilomètres, pour remettre en état et explorer un phare que l’université va acheter. Il s’agit d’un collègue d’histoire et d’une collègue de SVT, qui partiront accompagnés de deux élèves. Puis, plus rien. Aucune nouvelle de cette équipe.  Il décide donc de se rendre sur place et essayer d’élucider le mystère de ces personnes disparues. Trois autres personnes se joignent à lui… ils reviendront changés à jamais…

 Mes impressions

Un coup de cœur pour ce roman TERRIBLE ! Il est génial, je n’ai pas pu m’en détacher durant les 100 dernières pages, j’ai vraiment aimé. Une écriture très fluide, beaucoup de dialogues, des inventions incroyables jusqu’à la fin. On n’en sort pas indemne, on adore les péripéties, on sait depuis le début qu’il y aura une histoire de revenants peut-être, ou bien on se demande ce qui va arriver dans l’appartement d’Adel, on sait vraiment qu’une histoire pas claire s’est jouée et/ ou va se jouer… Super. Peut-être un peu long au départ, car il faut bien poser les jalons de l’histoire, mais dès qu’on arrive au voyage, au champ lexical de la mer, moi, j’embarque ! Je suis le roman, le roman me suit partout, je suis curieuse de connaître les tenants et aboutissants… j’aime vraiment beaucoup. Enfin un roman où il y a de l’action, on ne devine pas du tout ce qui est arrivé, on a presque les odeurs et le vent dans les cheveux, on se croirait dans le phare… un must-have ! A découvrir rapidement !!!

Publié dans Romans | Pas de Commentaire »

La sentinelle de l’ombre de Robert Crais

Posté par bouquinsprlefun le 21 août 2015

la-sentinelle-de-l-ombre-3344633-250-400Joe Pike et Elvis Cole sont deux enquêteurs très spéciaux, mystérieux, engagés comme personne dans leur boulot. Joe Pike mène une enquête prenante à Los Angeles : un commerçant a été agressé, son magasin dévasté à plusieurs reprises, et l’enquêteur est décidé à comprendre et faire justice lui-même. Coûte que coûte, il tient à rendre ce service à Cole mais aussi à la jeune fille qui semble être la nièce de la victime. Qui sont les auteurs de ces violences, quelles sont leurs motivations, sont-ils seuls, pourquoi en veulent-ils tant à ces personnes ? Les victimes sont-elles ce qui parait ? A qui faire confiance ? Pike n’est pas né de la dernière pluie… et pourtant, il va se faire prendre à son propre jeu…

J’ai découvert l’auteur par hasard grâce à ce livre et depuis, j’ai acheté plusieurs autres livres avec les mêmes enquêteurs. Je crois que toutes les enquêtes se passent à Los Angeles.

J’ai vraiment apprécié, non seulement car l’intrigue est sympa, mais aussi et surtout car il y a de nombreuses surprises dans ce thriller. On est emmené dans les milieux violents, les trafics, les enquêtes en solitaire, parallèlement à la « police » classique, et tout est fait pour garder le suspense. Une fin que j’ai appréciée, surprenante, étonnante. Un très bon moment, je recommande pour les vacances.

Publié dans Romans, Romans policiers | 2 Commentaires »

J’entends le bruit des ailes qui tombent de Gipsy Paladini

Posté par bouquinsprlefun le 19 août 2015

J’entends le bruit des ailes qui tombent de Gipsy Paladini

J'entends le bruit des ailes qui tombent de Gipsy Paladini dans Romans cover1-194x300

J’ai reçu ce thriller avec une dédicace en e-book, j’adore ! Merci beaucoup !

C’est l’histoire d’un flic qui a vécu des heures sombres par le passé, et qui est amené à remonter à la surface, au présent.

Un crime affreux a été commis envers un petit garçon de trois ans, Jack Hamilton, et ce crime est signé le Baron. Al, le flic en question, a même une hallucination en voyant la scène de crime. Le père du petit garçon lui paraît tout de suite étrange…

C’est l’occasion de replonger dans le noir … de reprendre le travail après 5 mois d’absence… et de réintégrer son équipe comme au premier jour.

Al a des habitudes peu orthodoxes concernant ses méthodes, dans la vie comme au travail. En effet, il aime provoquer, parler vulgairement et forcer les gens à lui obéir… et employer la violence et la franchise, quelque soit l’interlocuteur ne lui font pas peur.

Trainant dans une chambre d’hôtel minable depuis 4 mois, afin notamment d’épier un prêtre par la fenêtre, il semble très investi dans une lutte, une chasse, on ne sait pas trop … c’est assez intéressant. C’est une espèce d’enquête parallèle qui va nous expliquer son passé, ça me plait beaucoup. Un bon point aussi pour les dialogues qui sont assez crus, parfois hilarants, et les caractères des flics, des stéréotypes vivants, notamment le coéquipier avec l’accent mexicain, qui donnent un aspect comique.

La manière de présenter les scènes de crime, d’entrer dans la tête de l’enquêteur qui n’y est pas du tout indifférent malgré l’expérience professionnelle, rendent le livre vraiment vivant et pertinent. La particularité des victimes rend le livre d’autant plus addictif, le lecteur s’investit d’autant plus dans l’histoire pour trouver qui est l’auteur, d’après moi. Sans tourner au vrai thriller dégoûtant, même les amateurs de policiers « soft » aimeront l’enquête. Et le petit plus, ce sont bien sûr les aspects fantastiques qui hantent Al. Il faudra le lire pour savoir de quoi je parle, et pour connaître le lien avec le titre du livre !

Les présentations des personnages sont drôlement bien menées, on se les représente très bien, chacun avec ses dérives, ses défauts, ses singularités, son passé. Le milieu de la mafia, des prostituées, des prédateurs, tout est assez violent en termes de vocabulaire et de vérités, cela devient réaliste et « proche » de nous lecteurs lambda. J’ai aimé également les anecdotes, les histoires de certains témoins… Un autre petit plus : le jeune profiler qui fait son entrée, les inscriptions sur les scènes de crime qui nous intriguent du début à la fin du livre.

Je viens d’apprendre sur la toile que le livre Sang pour Sang, le premier de l’auteur, est réédité en e-book et sera disponible en version papier dans quelques jours ! Je suis ravie et j’ai hâte de le lire !

Merci Gipsy de ta dédicace et ton cadeau qui resteront parmi mes préférés !  

 PS : « La force d’une légende ne réside pas dans son authenticité… »

 

 

Publié dans Romans, Romans policiers | Pas de Commentaire »

Seul à savoir de Patrick Bauwen

Posté par bouquinsprlefun le 18 août 2015

Seul à savoir de Patrick Bauwen

JE SAIS CE QUI EST ARRIVE A NATHAN. VOULEZ-VOUS JOUER AVEC MOI ? SIGNE : LE TROYEN.

Marion est une assistante parisienne pour une femme travaillant dans les médias. Odieuse patronne. Vivant seule dans un studio avec son chat, ayant une seule amie, Cora, elle est fragilisée, depuis 15 ans. Ce livre raconte son passé, son présent, et son futur. Elle a du mal à se projeter dans le futur depuis que Nathan a disparu. Son Nathan qui s’est évaporé alors qu’ils avaient tout pour être heureux, il y a 15 ans.

Nathan était d’abord son patron. Au départ, elle détestait cet homme hautain, surdoué et surtout très désagréable, qui ne cessait de lui donner des ordres et de la traiter comme une débutante. Ce qu’elle était, en fait.

Un jour, c’est par le réseau social Facebook que sa vie va basculer. Qu’elle va être amenée à creuser dans le passé de Nathan, en parallèle du FBI et avec très peu de soutien… mais une seule idée en tête, découvrir où est Nathan, coûte que coûte, suspendue à un fil, suspendue à la voix d’un homme: Le Troyen. Le Troyen va l’emmener dans les ténèbres, la forcer à devenir à la fois victime et bourreau, à jouer à un jeu très dangereux… au péril de sa vie.

 

Mon avis : un énorme coup de cœur pour le deuxième roman que je lis de cet auteur. Je l’ai dévoré en deux nuits. Après « Les fantômes du passé », (voir article), j’ai vraiment apprécié cette histoire, non seulement pour le mélange de passé et de présent, qui rend le livre si attachant, si passionnant, mais aussi pour les différentes pièces du puzzle, les connaissances sur les Etats-Unis qui me passionnnent … Les portraits des personnages sont tellement précis, dévoilés petit à petit, on se les imagine très bien. Le réalisme est superbe, dans tous les domaines qui parcourent l’histoire, dans tous les lieux, tous les registres. Un ensemble vraiment explosif, où Marion découvrira ce qui s’est réellement passé… vous serez littéralement porté(e) par l’enquête.

Les + : des clins d’œil à deux de ses autres livres, une histoire qui mêle romance, famille, histoires complexes et passionnantes, suspense, et surtout surprises. On ne sait pas où on va atterrir, on pense qu’elle va le retrouver, mais on établit des fausses pistes variées: il est amnésique, il est témoin sous couverture, il est impliqué dans du grand banditisme, du terrorisme, il a un pacte avec le FBI, l’armée ou que sais-je encore. Un coup de maître. Il restera longtemps dans ma mémoire.

Seul à savoir de Patrick Bauwen dans Romans 9782226215093g-193x300

Publié dans Romans, Romans dont on a produit le film, Romans policiers | 2 Commentaires »

Tiré à quatre épingles de Pascal Marmet

Posté par bouquinsprlefun le 16 août 2015

Tiré à quatre épingles de Pascal Marmet  

Tiré à quatre épingles de Pascal MarmetImage de prévisualisation YouTube

Un polar de grande qualité, un réel plaisir à lire, on adopte immédiatement !!!

Pourquoi ?

C’est l’histoire d’un héros ordinaire, un héros qu’on croise dans la rue, qui vit le quotidien de monsieur tout le monde. Peu de loisirs, un travail prenant et peu de relations sociales en dehors. Un homme un peu mystérieux, mais très, très professionnel.

Cet homme, c’est Chanel. Il n’aime pas les mondanités, déteste les femmes (et on passe un long moment à chercher pourquoi!!) et puis ce qu’il veut, c’est des résultats. Peu importent les moyens.

François Chanel est en fait un flic du 36, Quai des Orfèvres. On adore se plonger dans l’univers des différents domaines de son travail, les « techniques » (techniciens de scènes de crimes), les policiers sur tous les terrains imaginables nous tiennent en haleine, je n’en dévoile pas plus.

Une enquête est ouverte, et malgré quelques difficultés dues au manque de main d’œuvre, Chanel va devoir avancer : il faut trouver le mobile et le meurtrier d’une femme au profil apparemment intéressant. La femme a été trouvée dans son hôtel particulier, son mari était préfet… L’hôtel particulier s’avère être décoré de manière très singulière, et les policiers vont devoir mener une enquête sur le thème des œuvres primitives, et nous plongeons, nous lecteurs, dans un univers aussi exotique que surprenant. J’ai adoré.  Ma prochaine visite à Paris m’amènera certainement au musée des … mais je n’en dis pas plus , j’espère ne pas trop vous spoiler !

Un 8 / 10 pour ce premier roman que je lis de Pascal Marmet, j’espère pouvoir en commander d’autres. J’aime énormément, on change d’univers, on apprend des choses sur le passé, on aime en savoir plus sur les couples du livre, les secrets des scènes de crime et des victimes, et tout est surprenant jusqu’à la fin. Et j’oubliais : on se représente très bien un des personnages et on a envie… qu’il existe ! Un grand homme vert un peu excentrique… Existe-t-il vraiment ? J’irai faire un tour à son Q G à Paris … ^^

Encore Merci à l’auteur pour ce cadeau très précieux pour moi, et pour sa jolie dédicace !

Publié dans Chroniques diverses, Romans, Romans policiers | 2 Commentaires »

Concours de Petite Plume !

Posté par bouquinsprlefun le 8 août 2015

Je partage le concours mais je tiens aussi à vous partager le lien du site de Petite Plume, un super beau site que j’aime consulter régulièrement ! Des articles toujours intéressants, des visions justes et des nouveautés… j’adore !

On n’a peut-être pas toujours les mêmes goûts, -notamment le fantastique- mais on partage la même passion pour la lecture !

Lecturedepetiteplume99.blogspot.fr/

 http://lecturedepetiteplume99.blogspot.fr/2015/08/concours-estival.html

Concours de Petite Plume !  dans Chroniques diverses concours

Publié dans Chroniques diverses | Pas de Commentaire »

Goodbye Gandhi de Mélanie Talcott

Posté par bouquinsprlefun le 8 août 2015

Goodbye Gandhi de Mélanie Talcott

Mélanie Talcott a écrit plusieurs romans très différents, je vous invite à lire sa page.

http://blogs.mediapart.fr/blog/melanie-talcott

http://www.dailymotion.com/video/x10ye5d

Goodbye-Gandhi-Melanie-TalcottEn lisant le titre, « Goodbye Gandhi » je ne savais pas du tout quel genre de livre j’allais lire. L’histoire se passe en Inde, vous l’avez compris dans le titre.

En fait, il s’agit à la fois d’un livre policier et qui présente l’Inde… sous un œil très renseigné, mais surtout très réaliste et sombre. C’est mon avis et cela n’engage que moi !

Alors voilà. Une vieille dame a été retrouvée morte, sur un lit, sagement couchée, un joli sari, des fleurs, … à l’exception d’un détail : une marque de pendaison au cou.  

Comme les suicidés ne se couchent pas ensuite sur un lit, il est normal de pratiquer une autopsie et procéder à l’enquête.

La vieille dame était une française arrivée dans les années soixante en Inde, et restée cinquante ans. En fait, elle travaillait dans l’humanitaire, dès son arrivée. Sa volonté de soigner les malades, assurer un avenir à des orphelins ou encore marier des jeunes filles sans le sou était immense. Elle s’est fait de nombreux contacts durant toutes ces années.

Mais pourquoi l’avoir assassinée ? Qui a pu faire cela ?

Le fond

Un roman très profond, détaillé, avec de nombreuses descriptions, des passages très réalistes, des dénonciations des horreurs perpétrées dans ce pays si peuplé, si immense, si riche en couleurs et en odeurs, même les plus nauséabondes. Ne connaissant pas du tout ce pays, je trouve qu’avoir osé parler de toutes ces difficultés, des conditions de travail, des valeurs, des problèmes des enfants, des jeunes filles, des situations si affreuses dans lesquelles ils survivent, est vraiment une force. Bravo.

La forme

Quelques erreurs d’orthographe mais un livre très solide, qui tient la route, qui bouleverse. Un peu long au début, j’ai vraiment eu du mal à le commencer, mais une fois qu’on s’y plonge, on ne s’arrête plus. Des flashbacks très bien faits, qui nous font vibrer et accrochent notre esprit au bout de 100 pages.

Conclusion

Alors, Goodbye Gandhi, c’est une lecture un peu extra-terrestre pour moi. Je m’explique : je lis plutôt des choses assez simples à lire, populaires, parfois si distrayantes qu’on n’a pas besoin de réfléchir beaucoup ! Du coup, cette lecture sort de mon « quotidien », je m’en souviendrai longtemps. Il m’a fait penser un peu à Slumdog Millionaire, parce que je n’ai que peu de connaissances, je me représente plutôt la fête des couleurs, le Gange ou encore les femmes en Sari, les éléphants et tous les stéréotypes du touriste qui connaît ces images grâce à Pékin Express !!! Le tout dans un joli paquet cadeau serti de bolduc. Alors qu’en fait ce livre est une grande leçon de vie, on prend conscience de la chance qu’on a, de la noirceur du monde parfois, de la condition de ces enfants qui ont un rôle si important dans le livre. Un grand merci Mélanie, je lirai probablement vos autres livres ! A recommander sans hésitation ! 

Publié dans Romans | Pas de Commentaire »

Phobos Tome 1 de Victor Dixen Science Fiction COUP DE COEUR

Posté par bouquinsprlefun le 5 août 2015

Phobos Tome 1 de Victor Dixen Science Fiction COUP DE COEUR dans Fantastique phobos-tome-1-les-phemeres-640387-250-400-188x300 L’histoire de Phobos est absolument excellente. Elle vous aspire dans la stratosphère, la troposphère et toutes ces parties presque totalement inexplorées de l’espace…en un rien de temps. Laissez-vous emporter comme moi dans ce tourbillon de mordernité à la Big Brother ;)

Alors, d’abord, laissez-moi vous présenter le projet à ma façon. L’histoire de Phobos, c’est un mélange d’Apollo 13, Tintin « Objectif Lune », Hunger Games, Divergente, et d’émissions de TV réalité à l’Américaine… 6 hommes et 6 femmes ont été sélectionnées pour participer à un voyage extraordinaire dans l’espace, en direction de la planète Mars, dans un campement expérimental. Il s’agit d’un grand jeu télévisé rediffusé dans le monde entier, la Nasa ayant été vendue par le président en poste, à une grande agence appelée Atlas.

Le premier Tome raconte le départ et les cinq mois de voyage dans une capsule appelée Cupido, dans laquelle évoluent nos 12 astronautes, à travers deux lieux de vie séparés. Hommes et femmes ne se côtoient pas, sauf dans le Parloir, à travers une vitre et 6 minutes par semaine, en tête à tête. Tuant le temps comme ils peuvent, on apprend que les jeunes gens sont des êtres particuliers, qui ont un passé secret que l’on va découvrir petit à petit, au fil de leurs parloirs et de leurs relations. Les caractères se révèlent, certains vivent l’isolement mieux que d’autres et les langues se délient. Une micro-société se construit petit à petit, ne serait-ce pas là une quête vers le jardin d’Eden sur fond d’exploration spatiale ?

La narration se fait parfois par le biais de l’héroïne, Léo, parfois d’un point de vue totalement externe de retour sur Terre. Ce qui fait que l’on est très tenté de retourner dans l’espace à chaque chapitre ! D’autant plus que le temps est long jusqu’au but premier, la station Phobos. Et que les occasions de s’amuser sont rares.

fb_img_1436732746927-192x300 dans Romans

Léo est une jeune française qui choisit de rencontrer les autres hommes un par un, chaque semaine, afin de se faire une idée d’eux, sachant bien qu’à la fin, chaque fille devra choisir un garçon et inversement, pour qu’ils vivent ensemble une aventure plus qu’inoubliable… De ce fait, on a vraiment une folle envie que Léo retourne au parloir pour en apprendre plus sur son passé, son présent et son avenir, suspendu à ses lèvres, on perd toute notion de la pesanteur et on vibre avec elle, avec un écran nous rapprochant de la planète rouge, nous aussi lecteurs…

Passionnant, palpitant, dépaysant, et surtout très bien fait ! Il n’a rien d’un petit roman écrit à la va-vite, tout est cohérent, rien n’est laissé au hasard ! Notamment grâce à des personnages, sur Terre comme dans l’espace, qui sont très forts, très divers, auxquels on s’attachera forcément. Ils portent en eux quelque chose de spécial, de par leurs origines, leur passé, leurs fragilités, qui font qu’on s’y intéresse de très près, même si au début on a du mal à les « reconnaitre ». On apprend à les connaître comme les jeunes apprendraient à connaître les jeunes dans n’importe quelle émission d’Endemol dont je tairai le nom !

Un vrai coup de cœur parce qu’il n’a rien d’un banal roman jeunesse, ça fait qu’il gagne dans mon estime, il est vraiment adressé aux adultes autant qu’aux jeunes, et comme je ne connais que peu de SF et de dystopies (maintenant je sais enfin ce que sont les dystopies, veuillez vous référer à mon article publié récemment). Et ça rend le livre vraiment addictif, sortie du Tome 2 le 12 Novembre 2015, à vos précommandes ;-) aucune hésitation.

 

 

Publié dans Fantastique, Romans, Science-Fiction | Pas de Commentaire »

RESULTATS CONCOURS DE LECTURE NUMERO 3 « BONNES VACANCES »

Posté par bouquinsprlefun le 1 août 2015

bonnes-vacances1Coucou tout le monde,

alors, vous n’êtes pas partis en vacances ? Vous n’êtes pas dans les bouchons à l’heure qu’il est ?

Je tiens à féliciter Julia, alias « PassiOn Lectur3″ pour son très joli texte sur ses vacances, qui m’a fait bien rire !!!

D’autre part, un énorme merci à tous les participants, qui ont écrit de très jolis textes, vous êtes super !!!

Je referai un concours très prochainement donc repassez régulièrement pour y participer !!!

BRAVO JULIA, on garde contact pour le prix bien sûr !

PS : BONNES VACANCES !!!!

Publié dans Chroniques diverses | 1 Commentaire »

 

Stephanie durieux |
La Ronde Des Mots |
Metaphysique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lasortie
| Famillerecompose
| Coincescheznous